Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Articles récents

Quand tout a été écrit

13 Janvier 2023 , Rédigé par Mel♥You Publié dans #Musique

#1 - Imagine Dragons / 2021 - Mon Amour, ma priorité, mon numéro 1 pour toujours ♥

« J’ai assez souffert de ma solitude forcée pour l’accepter et la chérir. C’est pourquoi aujourd’hui, cela ne m’importe plus que tu fasses partie de ma Vie ou non. »

Lire la suite

J'aime la vie - Amour de soi - 05/01/2023 - Libre d'être et d'aimer

5 Janvier 2023 , Rédigé par Mel♥You Publié dans #J'aime la vie, #J'aime toi, #Amour de soi

Illustrations de Dadachyo

 

 

Libre d’être et d’aimer

 

« Plonge, et pendant la descente, fais-toi Sirène.

Tu n’as plus rien à perdre car tu as déjà tout perdu, mis à part ta Vérité.

La seule chose qui importe et qu’il te faut garder tel un trésor, est ta liberté d’être et d’aimer.

Cet Amour de toi, l’Amour de devenir qui tu veux être et aimer qui tu veux chérir.

Ta liberté, ton pouvoir sur toi, sur ta Vie. »

 

05 janvier 2023

« La liberté fait peur et rêver à la fois, surtout pour ceux qui ne l’ont jamais connue. » - Rêverie de Mel

 

 

Page complète : J'aime la vie #Amourdesoi

 

Illustrations de Dadachyo

Lire la suite

On est bien

3 Janvier 2023 , Rédigé par Mel♥You Publié dans #Musique

Silvàn Areg - On va RFR le monde / 2019

« Aujourd’hui je prends, et si demain il n’y a plus, j’aurais eu le plaisir d’avoir aimé et partagé. »

Lire la suite

J'aime la vie - Cœur Mel - Fin 2022 #2

31 Décembre 2022 , Rédigé par Mel♥You Publié dans #J'aime la vie, #J'aime toi, #Cœur Mel

 

Fin-2022 #2

« J’ai vu en toi ce que j’aurais pu aimer si tu l’avais exprimé »

 

« L’Amour que je suis s’offre à moi pour mon bien-être le plus total : mental positif, cœur généreux, corps gracieux. Je l’accepte avec joie. »

« Ne laisse pas filer ce qui s’offre à toi et te séduit. Les miracles, ça n’arrive pas tous les jours. »

« C’est fou comme on s’imagine que certains ont de l’humour et de l’autodérision, mais en fait pas du tout. »

« Tu peux pas empêcher quelqu’un de foutre sa vie en l’air. Puis s’il ne s’aime pas, c’est son problème, pas le tien. »

« Il n’y a personne entre mon Amour et moi. »

« Mes piques ne font mal que si elles touchent juste. »

« Si tu refuses de voir la Vérité, dis-toi que tout ce que tu vis de moche et de souffrant, c’est pour la voir. »

« Je ne suis pas là pour combattre tes peurs à ta place ni partager tes souffrances. »

« Tu veux pas m’aimer ? Pas grave, du moment que moi je m’aime. »

« Celui qui croit me leurrer et me faire mal, ne fait que s’éloigner de moi pour souffrir lui-même de son désamour. »

« Ma Vie est la symphonie de mon cœur, en accord parfait avec la mélodie du tien. »

« Ce que je veux n’existe pas. Je préfère alors y renoncer plutôt que de m’abaisser à vivre de la merde. »

« Ce n’est que quand tu auras goûté à l’amertume du désamour et des faux-semblants des gens tout autour de toi, que tu comprendras que je n’en veux pas. »

« Mon Amour est mien, il est l’essence même de ma Vie, de ma Vérité et de mon Éternité. »

« C’est ma différence qui fait tout mon plaisir d’être qui je suis. »

« Je n’ai plus rien à écrire. J’ai tout à vivre. »

« C’est parce que tu t’oublies toi-même que j’arrive à t’oublier. »

« En mon Amour j’y crois parce qu’il est (en) moi. Et si j’y arrive, d’autres le peuvent. »

« Je suis pas facile comme nana. Je demande le respect. »

« Je ne veux pas me sentir obligée de quoi que ce soit. Si je le fais, c’est que je le veux et que je n’attends rien en retour. »

« C’est parce que tu n’as rien voulu être pour moi, que tu n’es rien. »

« Je n’attends que de moi, alors je ne vois pas comment je peux être déçue par toi. »

« Qu’est-ce que t’en as à faire que quelqu’un pense à toi et t’aime en secret, s’il ne cherche pas à te voir pour te l'exprimer ? »

« Personne ne peut dire ce qui est bon pour moi, à part moi-même. »

« Je ne fais aucun effort pour plaire. Je plais comme je suis ou je ne plais pas. »

« Je me fous de ces gens haineux, jaloux, qui ne me veulent pas ou parlent mal dans mon dos, car c’est la preuve qu’ils ne sont pas dans l'Amour et que leur vie est malheureuse. »

« C’est ton propre karma qui te mettra KO, en PLS puis HS. »

« Si je l’écris c’est pour m’en libérer. »

« Séduis-moi, montre-moi ce que c’est de me vouloir. »

« Tu peux en faire trop, mais il faut que je sente que c’est du vrai. »

« Si je séduis, c’est que je prends plaisir à exprimer celle que je suis et l’Amour à ceux que j’aime. »

« Te passer d’Amour est ta volonté, pas la mienne. Alors tant pis pour toi. »

« T’oublier est une possibilité pour moi, comme celle pour toi de ne jamais changer. »

« Ni attente ni demande, ni curiosité ni envie te concernant. Juste rien. »

« Avec la distance et tous les obstacles que tu as mis entre nous, je suis certaine d’avoir toujours la paix \o/ »

« Je préfère n’avoir personne que toi. »

« Si je dois vivre je vivrai. »

« Tu connais de moi seulement ce que je veux bien te montrer. »

« Elle danse seule. Mais elle danse. »

« Je vais où mon cœur bat, et aujourd’hui il ne bat que pour moi. Alors je reste où je suis ;-) »

« Moi, je ne sais qu’aimer, pas faire souffrir. Désolée de ne t’autoriser que le pouvoir de me faire du bien. »

« J’ai vu en toi ce que j’aurais pu aimer si tu l’avais exprimé. »

« Mon Amour est à l’épreuve de tes balles. La preuve, je suis toujours là. »

Contemple en silence

Ce que tu n’as pas voulu

Ce que tu n’es pas

« T’as peur de m’avoir perdue ? Comme c’est le cas depuis que t’as rien fait pour m’avoir, tu n’as plus à avoir peur ! »

« Sois heureux dans tes choix d'Amour et tes volontés de Vie, parce que je ne peux l’être à ta place. »

« T’as déjà quelqu’un dans ta vie et t’es pas foutu de me le dire ?! Alors va te faire foutre… Moi, c’est pas du faux, du vide ou de la merde que j’ai à te proposer. »

« Même le chien est plus respectable que toi. Je ne doute pas de son affection sincère ni de la tienne, mais lui voit bien que tout le monde ne mérite pas d’être léché. »

« Qu’as-tu fait pour moi ? »

« Je préfère un Amour vrai pauvre qu’un amour faux riche. »

« La seule façon de m’atteindre est de me respecter. »

« Tu as peur que je te remplace ? Mais il n’y a rien à remplacer. »

« Si tu ne veux pas me conjuguer au futur, moi je te conjuguerai au passé. »

« Celui qui a tout fait pour briser ton cœur n’y trouvera plus jamais sa place. »

« Si j’avais voulu un gentil toutou à mes ordres, j’en aurais adopté un. »

« Mon pardon ne te servira à rien si tu ne sais pas te pardonner toi-même. »

« Tu aimes t’accrocher à ce qui fait mal. Moi non. »

« Ceux qui me croient naïve et influençable ne me connaissent pas. »

« Te fatigue pas, de toute façon je crois plus en toi, comme toi tu n’y as jamais cru. »

« Si tu ne fais rien pour me rendre heureuse, tu as toutes les raisons d’avoir peur de me perdre. »

« Je ne fais rien sans intensité. Chanceux et heureux celui qui voit et chérit ma Lumière. »

« Tu ne peux demander à l’autre ce que tu n’es pas capable de faire pour lui. »

« Les belles personnes savent te rendre l’Amour quand tu leur en donnes. »

« Je ne vois pas pourquoi je jalouserais quelqu’un ou quelque chose qui m’écœure. »

« Tu n’as pas à faire partager à ceux que tu aimes, la misère dans laquelle tu t’es mis/e. »

« On attire ce que l’on vibre, alors ne t’étonne pas d’être mal entouré/e et de vivre de la merde. »

« Je suis peut-être seule, mais moi je ne fais pas semblant d’être qui je ne suis pas, d’aimer qui je n’aime pas. »

« Je n’ai plus rien à t’écrire. »

« L’Amour, personne ne te le donnera aussi bien que toi-même. »

« Quand tu t’interdis l’Amour, ne vient pas pleurer sa perte auprès des autres. »

« Tu as bien fait de partir car tu résumes tout ce que je ne veux pas dans ma Vie. »

« Je n’attends plus personne et encore moins les gens en qui je n’ai plus confiance. »

« Quand tu es avec la bonne personne, toutes les autres ne t’intéressent plus. »

« Puisque tu t’aimes pas, viens pas me reprocher que je t’aime plus. »

« Si je n’y crois plus, c’est que l’on ne m’a donné aucune raison d’y croire. »

« Quand tu ne choisis pas selon ta Volonté d'aimer, tu as droit à la jalousie, à la culpabilité, aux regrets et aux remords. »

« On ne fait pas de mal à qui que ce soit sans le payer tôt ou tard. »

« Quand tu auras enfin fini de jouer avec mon Amour, tu te rendras compte que tu l’as perdu. »

Citations💙Mel

 

Page complète : J'aime la vie #CœurMel

 

J'aime la vie - Cœur Mel - Fin 2022 #2J'aime la vie - Cœur Mel - Fin 2022 #2J'aime la vie - Cœur Mel - Fin 2022 #2
Lire la suite

J'aime la vie - J'aime l'amour - Signé : Ton Amour

28 Décembre 2022 , Rédigé par Mel♥You Publié dans #J'aime la vie, #J'aime toi, #J'aime l'amour, #Rêverie Mel

Illustrations de Tom Booth

 

« Signé : Ton Amour »

 

« Je suis le caractère sacré et divin de ta Vie. Je suis ta Vérité d’Amour. »

« Tu ne me verras que quand tu t/m’accepteras. »

« Je suis toi mais pour que cela soit, il faut que tu me considères et me veuilles tien. »

« Je ne dois pas être vu comme un interdit mais comme un Présent à accueillir et à offrir en partage. »

« Si tu me veux, je t’apporte santé et liberté, les deux ailes de la Vie. »

« Rappelle-toi quand ça ne va pas, que je suis là même si tu ne me vois pas. »

« Je suis ta chance et ton espoir. Il te faut croire en t/moi, me faire confiance et m’estimer. »

 

 

« Je ne suis pas parti et tu ne m’as pas perdu. C’est juste toi qui n’as jamais voulu me voir. »

« Me refuser c’est t’empêcher de vivre un Amour sincère, un Amour authentique, un grand Amour. »

« Tout ce que tu feras sans moi ne sera que faux-semblants, et s’écroulera tôt ou tard avec perte et fracas, regrets et remords. »

« Si je suis nulle part dans ta Vie, c’est que tu ne me fais pas exister. C’est que je n’ai ni valeur ni importance à tes yeux pour y avoir ma place. »

« Tant que tu auras des peurs, tu n’auras pas la pleine capacité d’aimer, ni atteint l’équilibre essentiel entre donner et recevoir. »

 

🪶🪶🪶

 

« Si tu cherches à me trouver auprès des autres, tu perdras ton temps en grande souffrance, déçu, frustré, malade et en manque cruel de moi. »

« Si tu renonces à moi, tu prends le risque de me perdre. Tu seras alors seul/e responsable de la souffrance solitaire et silencieuse de ton chagrin d’Amour. »

« Tes dépendances affectives aux autres et tes addictions t’éloignent chaque jour de moi, mais te rapprochent un petit peu plus de ta mort. »

« C’est ton sacrifice d’aimer tes proches plus que toi-même et non autant que toi. Alors assume de vivre pour eux et non pour t/moi. »

 

🪶🪶🪶

 

« T’as fait tout ce qui fallait pour nous séparer. Bravo ! T’as gagné quoi ? »

« Tu ne pourras jamais me retrouver si tu ne te respectes pas et ne te rends pas digne d’être aimé. »

« Si tu mets des obstacles entre nous ou que tu me mets en concurrence avec qui ou quoi ce soit, tu fais le choix de me perdre. »

« Toi seul/e dois souffrir de la distance et des obstacles que tu as mis entre toi et moi. »

« Si tu m’abandonnes ou me rejettes, c’est que tu t’accordes trop peu de valeur pour avoir le courage de me faire priorité. »

 

 

« C’est ton problème si je ne suis pas dans ta Vie. C’est donc à toi d’agir pour me faire tien et me garder précieusement. »

« Tu as la capacité de te défendre contre ce que tu as toi-même érigé entre nous. »

« Quand ta peur de perdre la Vie et l’Amour te fera trop souffrir, tu envisageras enfin de m’apporter exclusivité et fidélité. »

« Tu vas penser et rêver de moi jusqu’à ta mort ? Ou tu vas enfin trouver le courage d’agir pour m’avoir ? »

« Ton bonheur est dans l’intention de te faire du bien à travers moi. »

« Parle d’Amour comme d’un Dieu, parce que c’est ce qu’il est. Et il est en toi. »

Signé : Ton Amour

 

28 décembre 2022

« Celui qui s’aime a la responsabilité de son Amour. » - Rêverie de Mel

 

Page complète : J'aime la vie #Jaimelamour

 

Illustrations de Tom Booth

Lire la suite

J'aime la vie - J'aime la vie - 25/12/2022

25 Décembre 2022 , Rédigé par Mel♥You Publié dans #J'aime la vie, #J'aime toi, #J'♥ la vie

Illustrations de Lioba Brückner

 

« Amour ou sacrifice ? » – écrit par Mel

Notre Vie est à l’image de l’Amour que l’on ressent pour Soi. En effet, elle se fait le reflet authentique et fidèle de notre volonté à l’appeler à nous pour se faire du bien, et du courage à l’exprimer aux autres pour le partager, c’est-à-dire cette capacité à le donner et le recevoir. La Vie peut donc être belle si l’on s’aime et se respecte, comme cruelle si ce n’est pas le cas. Elle sous-entend cette notion d’équilibre, de justice et d’équité, que tout ce que tu te donnes te sera donné. A toi de voir et de comprendre cela, à travers ton vécu, ton éducation, tes expériences passées, tes croyances, tes peurs… et bien sûr, selon ta volonté à t’aimer ou te sacrifier. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est jamais trop tard pour faire la Lumière sur ses parts d’ombre, et que

« Vivre pour Soi ou pour les autres est un choix qui se présente à nous tous les jours. »

 

« Amour ou souffrance ? Patience ou sacrifice ? A toi de voir comment passer ton temps de Vie. »

L’aphile qui ne veut pas ressentir ni exprimer sa Vérité d’Amour, est dans le déni de ses sentiments et donc, en mode sacrificiel par abandon ou rejet de Soi. Il ne s’accepte pas lui-même, alors il se montre tel qu’il souhaite paraître pour plaire aux autres, et non tel qu’il est au fond de lui pour vivre de ce qu’il est de façon solitaire et authentique. Ainsi, il s’offre une existence malheureuse à se démener comme un pauvre bougre, la femme ou l’homme à tout faire, le bouffon de sa majesté, le dindon de la farce, le gentil toutou, que sais-je encore… afin de satisfaire et contenter tout ce petit monde autour de lui, sans penser du tout ou trop peu à lui. Ainsi occupé à se nourrir des miettes que les autres veulent bien lui céder en échange de ses petits services, il ne se consacre pas à lui-même. Il ne peut alors se donner ce temps si précieux pour s’accomplir dans ses pleins potentiels et cueillir sa propre abondance en toute indépendance. Une vie cependant riche en hypocrisie, en faux-semblants, en relations toxiques dont il dépend et se fait prisonnier. Il sera entouré de gens fastidieux au plus haut point, parfois extrêmement malveillants, médisants, jaloux, haineux, voire même travailleurs de l’ombre, mais il ne verra pas les manigances ni l'emprise qu'ils exercent sur lui. De ces gens qui arrivent facilement à lui faire croire qu’ils l’aiment pour lui extorquer tout ce qu’ils veulent. Oui, c’est très simple de faire croire à quelqu’un qui ne s’aime pas, qu’on l’aime. Il suffit de l’acheter, de l’appâter par le sexe ou l’argent : un cadeau, une récompense, une belle paire de fesses… et le tour est joué !

« Il n’y a que l’aphile pour tolérer et partager l’absence d’Amour autour de lui, à travers l’acceptation des comportements de jalousie et d’injustice, de mépris et d’humiliation, de traitrise et de lâcheté. »

Une triste réalité qu’il ne voudra pas voir et mettra rapidement sous silence, préférant se convaincre d’être heureux du sort qu’il s’est accordé, d’avoir le contrôle sur la situation et bien sûr, d’être dans l’amour et la bonté ! Ayant trop d’ego malsain, trop de fierté mal placée, pour ouvrir les yeux et se remettre en question, il porte un lourd fardeau de responsabilités, de croyances limitantes, de contraintes, de privations et d’abus, d'interdictions et d'addictions, grignotant chaque jour un peu plus sa liberté, ainsi que sa santé mentale et physique. Une quête permanente de plaisirs faciles et éphémères, sans prise de tête, liés à l’argent, au sexe, aux drogues, aux jeux... Une spirale infernale à la recherche d’un bonheur à l’extérieur de Soi, conduisant à l’enfermement de sa Vérité dans une belle cage dorée. La trahison morbide et l’infidélité sévère, intransigeante envers lui-même, contre l’Amour qu’il devrait se donner, un désamour de Soi qui aboutit aux comportements de destruction et d'auto-sabotage. Cet état d'égarement, ce sentiment accablant d'insécurité, de vulnérabilité de s'être perdu dans ces fameux schémas récurrents et douloureux qu’il va répéter sa vie durant, tant qu’il continuera à se voiler la face et à agir contre lui-même. Hélas,

« L’aphile pense avoir le temps de perdre son temps, mais il ne pourra pas le rattraper, il ne pourra que le regretter. »

En effet, il viendra un temps, peut-être un peu tardif, sur un âge avancé par le vieillissement prématuré, où les souffrances du manque d’Amour vrai prendront le dessus. La peur de mourir ou d’avoir perdu l’Amour pour toujours, se fera oppressante, à tel point que les remises en question, si souvent reportées et dénigrées, seront prises dans l’urgence. Oui, pour ne pas mourir ou ne plus souffrir, l’aphile va devoir prendre conscience qu’il faut s’aimer, se vouloir du bien, pour une fois…

« Vient un moment où tu es tellement mal, que tu n’as pas d’autre choix que de t’écouter et d’agir pour toi. »

A cet instant, il se rendra peut-être compte qu’il est un insatisfait de la vie, jamais contenté, avide et addict du pouvoir malsain qu’il exerce sur les autres, empli de fausse bonté et de bienveillance purement vénale. Un manipulateur qui se prend pour un séducteur, qui se croit important parce que demandé, sollicité, prêt à se donner à n’importe qui et de façon démesurée. L'esclave d’un monde de misère et d’infortune, vampirisé par ses démons intérieurs et ceux qu’il a appelé à lui. Son karma le rattrapera inévitablement pour le mal qu’il aura fait et pour le bien qu’il n’aura pas fait. Pour l’Amour qu’il aura chassé de sa vie, peut-être même blessé.

« Quand tu vois le diable dans ta maison alors que tu le croyais dehors, tu comprends que tu l’as fait entrer pour pactiser avec lui et que fatalement, le mal revient toujours à celui qui le fait. »

 

Ainsi, l’existence misérable de l’aphile se fait le reflet du désamour qu’il se porte, de son intention volontaire ou non, de refuser tout Amour venant de lui ou des autres, et de sa volonté à se faire mal à travers eux. L’absence d’Amour dans son cœur vide et meurtri par les expériences passées et non dépassées, atteste de son manque d’estime et de confiance, de résilience et de maturité. Sa dépendance aux autres trouve son explication dans le fait qu’il trouve et vole de quoi combler ses manques et besoins affectifs auprès de son entourage, comme il a appris certainement à le faire, étant plus jeune auprès d’un parent. Pourtant, il faut bien se dire que le faux ne pourra jamais remplacer le vrai.

« Rien ne peut compenser le manque d’Amour. Toute compensation autre que l’Amour lui-même ne fait qu’accentuer ce manque. »

Il se voit confiant, valeureux, charismatique, par l’emprise qu’il exerce sur les autres, par la récompense sexuelle, financière qu’il leur octroie, par cette consistance qu’ils lui donnent quand ils le sollicitent tel un bienfaiteur. Mais en réalité, il n’est rien. Il ne se donne lui-même aucune importance, ne s’accorde aucune estime, aucune confiance, aucune compassion, aucune mise en avant, seulement du rejet et de l’abandon de sa Vérité. Certaines situations et relations lui en feront prendre conscience, tellement il sera trahi, délaissé, humilié, maltraité, méprisé, abusé… et qu’il ouvrira enfin les yeux sur toute cette merde dont il s’est entouré pour se maudire. Oui, le peu d’amour propre qui lui restait sera enfin touché, pour engendrer un tsunami d’émotions refoulées depuis bien trop longtemps. Et il tombera de très haut en le réalisant. Dans les rares moments qu’il aura pour lui, il pourra se poser les questions, prémices du changement possible à venir. Pourquoi suis-je tombé si bas ? Pourquoi m’arrive-t-il tout cela ? Pourquoi est-ce que je me sens si seul, si incompris, si vide, si mal ? Pourquoi ne suis-je pas heureux alors que j’ai en apparence, tout pour l’être ? La réponse est ici :

« Quand tout s’écroule dans ta vie, c’est que rien n’a été construit avec Amour. »

Et qu’il est temps d’arrêter de refuser la Vérité, de tomber les masques, et surtout, d’accepter l’idée de s’être trompé. De par son égo démesuré, pas sûr que l’aphile y arrive. Ceci dit, avec l’intervention des foudres karmiques, les mises en lumière et les révélations, de toutes nouvelles compréhensions et prises de conscience auront lieu. Fort possible que de lourds secrets familiaux remontent à la surface, apportant un regard neuf sur les situations et personnes de son passé. Tout cela l’aidera donc à y voir plus clair sur son entourage et sur ses blocages intérieurs. A lui de voir si cette chute se fera avec fracas et souffrances, celles de la pauvre victime qui continue à subir sa vie de dépendance aux autres pour trouver l’amour en dehors d’elle. Ou s’il retombera sur ses pattes, en décidant de changer pour se libérer et s’accorder par lui-même l’Amour qu’il mérite, mais qu’il ne s’était jamais permis jusqu’alors.

« Si tu ne montres pas aux autres que tu existes, que tu as ta place, si tu ne t’affirmes pas dans ce que tu es, aimes et veux, personne ne pourra te voir, te respecter ni t’apprécier pour ta Vérité d’Amour. »

Il réalisera être perdu dans un cloaque, ligoté dans ses travers par ses propres peurs, retenu et contraint dans le labyrinthe de ses liens toxiques, où il finira par s’étouffer et suffoquer de sa perversité. Dans ses instants inévitables de solitude, face à lui-même, il se trouvera bien laid, de voir ce qui se reflète de lui, par sa lâcheté, sa négativité, sa malhonnêteté, sa méchanceté… par la prise de conscience du dégoût et de l’écœurement qu’il peut inspirer.

« Si tu te trouves laid/e, alors ce n’est rien par rapport à ce que tu es de l’intérieur. »

Il en aura marre de sourire, de porter des masques, de baigner dans cette vie d’illusions et de mensonges, de paraître et de faire croire que tout va bien. Pour sûr,

« Il est difficile de se montrer heureux alors qu’on ne l’est pas. »

Marre de se perdre pour les autres, de donner son amour, son affection à droite à gauche, à tout le monde, pour rien finalement. Pour nada, que pouic, ou des faux-semblants, donc de la merde. Marre d’être là pour eux, de ne s’accorder aucun répit pour les contenter, et de voir qu’ils ne sont pas là pour lui. Marre de se soumettre et de se laisser berner, humilier, trahir, diriger. Dégoûté de leur avoir laissé ce pouvoir de décider à sa place, à qui donner son temps, sa confiance, son affection. Il sera déçu et frustré contre lui-même de ne pas avoir eu le courage de prendre ce temps pour lui, incapable de leur dire non et de se prioriser.

« Le principal problème des gens qui ne s’aiment pas est qu’ils ne savent pas se faire priorité. »

Il aura également beaucoup de colère en lui, de comprendre qu’il s’est sacrifié pour de mauvaises personnes, en étant dans le don sincère de son temps et de son affection, mais eux dans la manipulation, le mépris, le contrôle malsain de ses libertés, voire dans l’insensibilité et la cruauté face à ses vulnérabilités et ses peurs. Il apprendra que même la famille et les soi-disant amis peuvent faire partie de cette catégorie des jaloux, haineux et voleurs d’énergie, qu’ils ne sont pas forcément dignes de notre confiance, de notre considération et bien sûr, de notre présence auprès d’eux…

« Les masques finissent toujours par tomber et pour tout le monde. Il faut arrêter de trouver des prétextes et donner du pouvoir à des gens qui se foutent de toi. »

Oui, il faut bien se rendre à l’évidence un jour que tout le monde n’a pas de bonnes intentions vis-à-vis de toi, que l’on a aucune raison de s’y soumettre ni de les subir, de s'oublier et sacrifier son amour pour eux, à moins de vouloir continuer à souffrir de cet asservissement, bien évidemment... Après tout, chacun sa vie.

« Trop con celui qui pense qu’on peut encore s’entendre avec ceux qui nous ont mis à/en terre. »

Ce sera également le manque complètement fou et malade, de tendresse sincère, de bonnes émotions pleinement libérées, exprimées, réciproques. Le manque de cette confiance aveugle et magique en l’autre, celle qui signe l’authenticité durable et complice d’une amitié unique partagée, voire même celle d’un grand Amour, avec à la clé, l’extase charnelle d’une fusion rare et intense. Le manque de la beauté d’un lien reconnu, considéré pour sa vraie valeur, dont on a vu toute l’importance, et que l’on souhaite désormais chérir et rendre pérenne. La peur de perdre la puissance d’un tel Amour, la peur de l’avoir perdu à jamais en l’ayant délaissé, méprisé, confondu avec le mal, étouffé puis tué à l’intérieur de soi.

« L’amour dans ta vie, il ne peut plus y en avoir quand t’as tout fait pour qu’il n’y en ait plus. »

Il faudra du courage à l’aphile pour s’extirper de cette fange où tout est permis sous couvert de « l’amour », pour faire le choix de guérir de ses blessures, de se responsabiliser et de se prioriser enfin pour s’aimer. Le choix de changer, d’arrêter d’attendre, de procrastiner, de tourner le dos et s’éloigner de ceux qui ne l’acceptent pas tel qu’il est, pour se retrouver lui-même. Agir. Faire preuve de courage. Faire place à l’Amour de Soi, au caractère sacré de son existence terrestre, de son importance, de sa valeur. La volonté d’accepter et pardonner celui qu’il a été, de s’apporter la confiance et l’estime indispensables à son épanouissement personnel, qui le sortiront de ses peurs et le porteront vers ce qu’il est amené à devenir. L’envie de plaire, de se savoir attirant, beau de l’extérieur comme de l’intérieur, de séduire pour qui il est vraiment et d’attirer à lui les situations et les relations qui lui correspondent. Amener l’Amour dans tous les aspects de sa Vie, ses relations, son travail, ses loisirs. Avoir le temps et se l’accorder, pour son bien-être, pour méditer et revenir au calme, à la sérénité. S’aimer, en vue de s’accomplir et avoir la pleine maîtrise de son émotionnel et de sa Vie. Briller de sa propre Lumière, se permettre de ressentir son plaisir à exprimer sa Vérité, et non plus rechercher celui de l’autre uniquement.

 

« Ta vie est belle quand le temps t’appartient, à être qui tu veux être et à aimer qui tu veux aimer. »

C’est retrouver la capacité de se donner l’Amour et le recevoir. Retrouver l’espoir du changement, la possibilité d’une nouvelle Vie qui s’offre à nous pour peu qu’on ait le courage de clôturer dignement l’ancienne. Faire le choix de vivre sa Vie, d’en être enfin le Maître, et de vivre la Vie, d’en être l’élève. Elle a tellement à nous apprendre, à nous faire découvrir, elle est un miracle et un émerveillement de chaque jour. Il est grand temps de prendre conscience de cette chance qui nous est accordée, en étant dans l’humilité, la sincérité et la gratitude, c’est-à-dire dans le respect de notre Vérité d’Amour.

 

25/12/2022 - Joyeux Noël 🎄🎄🎄🎁

« Vivre c’est te lever pour voir le jour et c’est t'aimer pour le faire tien et bon. » - Mel

 

Page complète : J'aime la vie #Jaimelavie

 

Illustrations de Lioba Brückner

Lire la suite

J'aime la vie - Citations Mel - Pensée de Vie - 23/12/2022

23 Décembre 2022 , Rédigé par Mel♥You Publié dans #J'aime la vie, #J'aime toi, #Citations Mel

Illustrations de Stephanie Law

 

« Pensée de Vie »

 

« À trop chercher l’argent du client au lieu de sa satisfaction, on perd les deux. »

« Accorder de l’importance à ce que pensent les gens de toi, c’est ne pas t’en accorder toi-même. »

« Amour ou souffrance ? Patience ou sacrifice ? A toi de voir comment passer ton temps de Vie. »

« Arrête de fermer ton monde avec tes pensées limitantes, et ouvre-le dès à présent, à l’univers des possibles. »

« Assez d’espérer et de rêver face à l’inconsistance. »

« Avec le temps, on se lasse de tout, même de ce/lui que l’on espérait et qui n’est pas venu. »

« Bien con celui qui se prive de ce/ux qu’il aime. »

« Bien misérables sont ceux qui ont quelqu’un dans leur vie mais le regard et les pensées ailleurs. »

« C’est ainsi qu’est la Vie. Et c’est ainsi que je l’aime. »

« C’est bien joli de le dire ou de le penser, mais les belles valeurs et les discours éloquents ne prennent de sens que dans l’action. »

« C’est bon de te voir heureux/se, et très bon d’y contribuer. »

« C’est ça quand tu refuses l’Amour de ta Vie, tu peux pas t’accomplir, tu vis rien de beau et tu vieillis prématurément en perdant ta santé… Bonne année l’aphile. »

« C’est comme si t’étais plus là. Je t’aime encore, je t’aimerai toujours. Mais je ne vais pas m’interdire de vivre l’Amour pour autant. »

« C’est difficile de plaire, surtout quand les gens ne veulent pas reconnaître qu’ils aiment. »

« C’est en comprenant sa peur que l’on n’en a plus peur. »

« C’est en le craignant ou en voulant l’éviter, que tu lui donnes du pouvoir sur toi ou que cela advient. »

« C’est en rêvant que le rêve peut devenir réalité. »

« C’est parfois trop tôt et on n’y peut rien. Mais c'est quand on réalise que c’est trop tard qu’on peut tout y changer. »

« C’est si facile de fuir par peur mais si douloureux au final. C’est si difficile de partir par Amour pour Soi mais si libérateur à l’arrivée. »

« C’est ta présence auprès d’elle pour la chérir, qui atteste de toute l’importance que tu accordes à cette personne. »

« Ce n’est pas parce qu’on connaît quelqu’un, qu’on peut penser ou parler à sa place. »

« Ce n’est pas parce que cela parait que cela est. »

« Ce n’est qu’en acceptant tes peurs et blessures que tu pourras t’accepter tel que tu es. »

« Ce que tu fuis, que tu ne veux ni voir ni accepter, finit toujours par te rattraper. »

« Ce que tu n’apprécies pas ou détestes chez l’autre, tu l’as aussi en toi, tout comme ce que tu aimes et te séduit en lui. »

« Ce que tu ne penses pas mériter, tu ne te le permets pas. »

« Ce que tu penses et ressens pour moi, je n’en ai pas connaissance. Et si tu ne veux pas l’exprimer, sache que je m’en fous. »

« Ce qui m’est destiné me trouvera. Je n’ai pas peur de perdre ce qui n’est pas mien ou qui ne se présente pas pour le devenir. »

« Ce qui n’est pas exprimé par peur, ne peut se faire Amour. »

« Ce qui te fait peur en moi, te fait déjà peur en toi. »

« Ce qui te fait peur est déjà là. »

« Ce qui vient à toi que tu ne chéris pas, ne restera pas à toi très longtemps. »

« Celui qui a bien agi, n’a rien à regretter et s’offre bonne conscience. Alors que celui qui n’agit pas ou mal, a tout à craindre de la souffrance des regrets et des remords. »

« Celui qui a peur n’est pas séducteur. »

« Celui qui fait porter des choses injustement à une personne pour se déresponsabiliser ou/et l’humilier, vivra les blessures d'injustice et d'humiliation dans sa propre vie. »

« Celui qui n’est pas doux et aimant envers lui-même, ne le sera pas envers toi, ou du moins pour de vrai. »

« Celui qui ne dit rien sur lui, ne peut séduire pour ce qu’il est. »

« Celui qui ne te retient pas, accepte de te voir partir. »

« Celui qui ne voit pas ou ne comprend pas qu’il te fait du mal, a la volonté de souffrir à travers toi, et non celle de t’aimer pour se faire du bien. C’est un aphile. »

« Celui qui refuse l’Amour ne pourra le regarder que de loin. »

« Celui qui se donne à l’excès, par sacrifice ou contrôle, n’a pas grande estime de lui-même. »

« Celui qui se donne à tout le monde et de la même façon, est tout autant visité, utilisé et exploité que le tout-venant d'une déchèterie. »

« Certains sont tellement dans la crainte qu’ils en oublient d’être gentils. »

« Certains sont tellement habitués à se faire servir qu’ils ne savent pas faire quand les rôles s’inversent. »

« Cette faculté à ressentir et à comprendre l’autre, rend l’empathe unique et étrange, mais aussi tellement incompris et seul. »

« Ceux qui en parlent le plus sont ceux qui en ont le plus besoin. »

« Ceux qui font la distinction entre Amour et respect, n’ont pas connu l’un ou l’autre pour comprendre qu’il n’y en a pas. »

« Ceux qui fuient ou rejettent ta présence (ton Amour) sont des gens qui ne te respectent pas. Sans respect, tu ne peux leur accorder ta confiance ; de toute façon, ils ne la méritent pas. »

« Ceux qui voient le mal mais ne font rien contre, en font tout autant. »

« Comment continuer à croire, espérer, rêver des personnes ou situations qui nous ont blessés et déçus ? »

« Comment une personne incapable de se libérer pour partager et vivre pleinement l’Amour avec toi, pourrait-elle te rendre heureux/se ? »

« Dans la Lumière, le chemin n’a pas de fin, il se déroule à l’infini. »

« Dans la vie, il faut perdre ce que l’on pensait acquis pour en réaliser la valeur, et avoir l’envie de l’aimer à nouveau pour le retrouver. »

« De l’autre, on supporte en mal ce que l’on est capable de s’infliger ou de tolérer, et on accepte le bien que l’on se fait. »

« Des essais on en fait tous les jours, et ça réussit pas toujours. »

« Dire oui à tout le monde, c’est dire non à ceux qui sont importants pour toi. »

« En ayant peur de tout, tu passes à côté de tout. »

« Être aimé, tout le monde le veut. Mais personne veut faire l’effort de s’aimer d’abord. »

« Être patient c’est se donner le temps de trouver aussi bon qu’on l’est avec soi. »

« Être seul c’est faire le constat que personne ne veut aimer ou souffrir avec toi, selon si tu t’aimes ou non. »

« Exposer sa vie sur les réseaux sociaux, c’est autoriser les gens à la commenter, en bien comme en mal. »

« Forcer l’autre à accepter et/ou renoncer tout seul, sans explication, c’est l’abandonner. »

« Il est difficile de se montrer heureux alors qu’on ne l’est pas. »

« Il est souvent difficile de voir et d’accepter la Vérité qui se cache derrière la souffrance. »

« Il est vain d’insister auprès d’une personne qui n’a pas la volonté de te respecter ou de t’accorder sa confiance. »

« Il faut arrêter de se dire malade, car le reconnaître ou en chercher des raisons, c’est l’être encore plus. »

« Il faut toujours que les gens connaissent la perte pour se mettre à aimer. »

« Il faut vivre le manque pour désirer l’abondance. »

« Il n’y a aucune excuse à la méchanceté. »

« Il n’y a aucune perte de temps. C’est juste l’impression que ça donne quand tu réalises que tu l’as passé à te sacrifier et souffrir pour rien. »

« Il n’y a ni gentil, ni méchant, il n’y a que ce que toi tu veux être. »

« Il n’y a pas de justice en ce monde. C’est à toi de faire la part des choses et à ne pas les répéter quand elles font souffrir, c’est-à-dire être résilient. »

« Il n’y a pas de preuve sans présence. »

« Il n’y a rien de facile dans l’acceptation, notamment la solitude. Mais c’est à ce prix qu’est la paix intérieure. »

« Il n’y a rien que l’on ne puisse éclairer. Mais il n’y a rien à faire contre le refus d'ouvrir les yeux. »

« Il ne faut pas chercher à comprendre, à justifier ou raisonner ce qui n’est pas Amour. »

« Il ne faut pas regretter ce qui n’a pas eu lieu, parce que si ça se trouve, cela t’aurait fait plus de mal que de bien. »

« Il ne faut rien penser, rien exprimer, rien croire à la place de l’autre. »

« Il nous manque ce que l’on doit se donner. »

« Il y a ceux qui posent des questions mais n’attendent pas ta réponse, et ceux qui voudraient la connaître mais n’osent pas demander. Dans les deux cas, seule ta solitude se fait entendre. »

« Il y a des gens qui renoncent à toi avec une facilité déconcertante. »

« Il y a des relations et des choses qu’il ne faut pas louper dans sa vie. Il faut savoir leur accorder l’importance qu’elles ont à travers respect et confiance. »

« Il y a les petites et les grandes déceptions, mais ce sont les petites qui font le plus de mal, par accumulation. »

« Il y a un avantage à avoir tout perdu, c’est que ce qui avait de l’importance pour toi avant n’en a plus. »

« Il y en a qui vivent une vie de merde et qui n’ont rien d’autre à foutre que de le reprocher aux autres ou de la leur faire partager. »

« Impossible de revenir vers ces gens qui nous écœurent parce qu’ils nous ont salis, par l’absence de confiance et de respect. »

 

« J’ai suffisamment souffert pour préférer renoncer à toi si tu ne me veux pas, et me donner moi-même l’Amour que je mérite. »

« J’aimerais oublier les gens et les sortir de ma vie aussi vite qu’ils le font avec moi. Mais je ne sais pas faire. »

« Je n’ai pas peur de donner parce que j’accepte de ne rien recevoir en retour. »

« Je ne m’abaisserai jamais à faire ce que l’on m’a fait. La vie s’en chargera à ma place. »

« Je ne vais pas pleurer ou me démener pour des gens incapables de me parler, de me considérer ou seulement d’accepter ma confiance. »

« Je pensais avoir besoin de toi. Mais en réalité, la seule personne dont j’ai besoin, c’est moi. »

« Je suis poussière d’étoile, et telle la cendre emportée par le vent, je ne suis plus. »

« Juste remercier l’autre d’avoir donné, n’est pas donner en retour. Mais c’est déjà mieux que de ne rien faire du tout. »

« L’absence ou le manque de respect et de confiance pour l’autre permet à l’aphile de ne pas avoir à s’attacher à lui, ni à se responsabiliser ou s’impliquer dans la relation. »

« L’aphile a trop peur et pas assez envie. »

« L’aphile croit bien dissimuler son mal-être mais ses abus prouvent le contraire. »

« L’aphile en deux ans de débauches et de déboires, de privations et d’abus de toutes sortes, semble en avoir perdu vingt. »

« L’aphile est frustré et en colère de voir qu’il ne peut exiger de l’autre ce qu’il n’exige pas de lui-même. »

« L’aphile ne sait pas reconnaître la valeur et la beauté des personnes, parce qu’il ne les accepte pas en lui. »

« L’aphile pense avoir le temps de perdre son temps, mais il ne pourra pas le rattraper, il ne pourra que le regretter. »

« L’aphile peut être avide, anxieux et possessif, car il a peur de manquer, de se tromper et de se retrouver seul. »

« L’aphile qui te ghoste est juste un fantôme. Rien de concret, l’inconsistance même, le reflet d’un cœur vide, d’un esprit vil, mille fois mort de trouille. »

« L’aphile se laisse entraîner dans les dépendances par ses manques et besoins affectifs, parce qu’il ne s’aime pas assez pour garder et chérir par lui-même, sa liberté et sa santé. »

« L’aphile se préoccupe beaucoup trop de ce que les autres pourraient penser de lui. »

« L’aphile vit sa vie merdique de défoncé, avec un entourage comme lui, où tout est dans la baise, belle apparence et portefeuille débordant, mais rien dans le cœur. »

« L’enfant ressent, partage et vit la souffrance de son parent s’il ne sait pas se rendre heureux tout seul, ainsi que celle de ses parents s’ils ne savent pas se rendre heureux ensemble. »

« L’inquiétude n’est pas une preuve d’Amour mais de peur. »

« L’intelligence qui suit les peurs devient contrôle malsain et autosabotage ridicule. »

« La beauté, la plupart des gens la voient pour l’exhiber, flatter leur ego, et non pour la respecter, la faire durer pour ce qu’elle est. »

« La déception fait perdre la confiance et brise la volonté d’aimer. »

« La différence exprimée est synonyme de courage et de sincérité. »

« La douleur laisse en partant l’empreinte de la maturité et de la sagesse. »

« La jalousie et la possessivité ne retiennent personne très longtemps. »

« La meilleure vengeance est de laisser l’autre imaginer la réalisation de sa pire jalousie. »

« La personne indépendante qui se plaît à être seule pour se contenter elle-même, et celle qui se fait prisonnière de ses dépendances malsaines aux autres pour être aimée d’eux, ne sont pas du tout compatibles. »

« La peur peut nous faire accepter et faire durer des relations qui ne sont pas bonnes pour nous. »

« La plupart des gens entendent et acceptent conseils et reproches, seulement quand ils ne sont pas pour eux. »

« La plupart des gens n’aiment pas lire, ne comprennent pas ou oublient ce qu’ils lisent. Ceux qui n’oublient pas sont ceux qui aiment et apprennent. »

« La plupart des gens ne peuvent apprécier ce qu’ils ont car ils ne réalisent pas leur propre valeur et n’éprouvent pas suffisamment d’amour pour ce qu’ils sont. »

« La plupart des gens viennent à toi, non pas pour te connaître (libérer l’Amour), mais pour te parler de ce qui les préoccupe (exprimer les peurs). »

« La plupart sont dans la peur, alors ils ne disent pas ce qu’ils ont sur le cœur. »

« La polarité s’inverse quand le seuil de non-retour est atteint. »

« La tristesse se fait ressentir quand on n’obtient pas ce que l’on veut. Le manque, la déception, la frustration et la colère peuvent y mener. »

« La Vérité, quand tu l’acceptes, ne fait ni peur ni souffrir. Ce qui te blesse c’est ton refus de l’admettre par peur d’en souffrir. »

« La vraie générosité est une qualité du quotidien. »

« Le dégoût peut remplacer l’Amour envers ceux qui nous ont fait souffrir à en frôler la mort. »

« Le doute, l’inquiétude et l’insécurité accompagnent ceux qui n’ont pas confiance en eux. »

« Le jaloux ne peut concevoir que l’autre ne lui soit pas fidèle alors qu’il ne l’est pas avec lui. »

« Le lâcher-prise peut mener à l’indifférence et l’indifférence à s’en foutre… de tout. »

« Le mal que tu fais à l’autre, ce sera à toi qu’il fera le plus mal. »

« Le manipulateur se p(r)end à ses propres pièges. »

« Le manque de respect par indifférence ou mépris, est ce qui fait le plus mal. »

« Le mieux c’est d’en avoir plus rien à foutre. »

« Le monde est rempli de gens qui ont peur de faire le premier pas. »

« Le partage, c’est pas être seul à donner, à vouloir ou y croire, car il implique réciprocité. »

« Le problème est que tu cherches à lutter et t’accrocher au passé, en apportant du mal par ta dépendance à l’autre, alors qu’il te suffit d’accepter et de libérer ta propre Vérité de Vie et d’Amour par le pardon et le lâcher-prise. »

« Le refus de communiquer de façon authentique et sincère, est aussi celui de donner son Amour. »

« Le temps dans le sacrifice rend malade d’un rien. Le temps dans l’Amour de Soi guérit de tout. »

« Le temps est ton allié sur la durée, pas dans la précipitation. »

« Le temps peut se faire très long à attendre son Amour sans se le donner d’abord. Toute la vie pour ceux qui aiment se sacrifier. »

« Le rêve est doux, le rêve est bon, mais ce n’est que du rêve. »

« Les enfants voient à travers les masques, mais pour être aimés de ceux qui les portent, ils apprennent à les porter. »

« Les gens disent qu’ils ne t’oublient pas ou que tu leur manques, mais ils ne te font pas priorité pour autant. »

« Les gens ne réalisent leurs erreurs que quand ils en souffrent, beaucoup. C’est pour ça qu’il faut les laisser se planter... la mauvaise graine donne parfois une belle plante. »

« Les gens, on ne les connaît pas vraiment, et bien souvent c’est mieux ainsi. »

« Les gens qui passent leur temps à jalouser les autres ne le passent pas à s’aimer et à attirer les bonnes choses à eux. »

« Les gens qui ne respectent pas la beauté, ne la voient pas en eux. »

« Les gens qui t’observent avec jalousie ou admiration, apprennent forcément quelque chose de toi. »

« Les gens qui viennent à toi n’ont pas toujours de bonnes intentions. »

« Les peurs et souffrances du parent sont transmises à l’enfant et se font partage. »

« Les peurs mènent aux extrêmes d’abus et de privation. »

« Les peurs rendent aveugle, bien plus que l’Amour. »

« Les rêves volés, méprisés et trahis deviennent malédictions ; malheur à qui s’en empare. »

« Les Vérités sont toutes bonnes à entendre, même celles qui font le plus mal. »

« Lorsqu’on ne se pardonne pas soi-même ses mauvais comportements, on ne peut penser ni croire que l’autre nous pardonnera. »

« Ma solitude vient de ma différence d’aimer non acceptée et non partagée. »

« Même prévenu des dangers et souffrances futures, l’aphile plongera tête baissée dans son malheur. »

« Mieux vaut être seul que goûter à l’absence de respect et de confiance. Mieux vaut n’avoir rien que de la merde. »

« N’importe qui peut mieux faire que celui qui ne donne rien. »

« Ne te perds pas pour d’autres, car quand tu iras mal, ils ne pourront rien pour toi. »

« Nombreux sont les haineux et les jaloux pour qui voir les autres s’effondrer et tout leur voler, c’est ça le bonheur. »

« Non, je n’y arrive pas. Alors j’accepte et puis voilà. »

« Nul ne peut contrôler le temps, mais la maîtrise de sa Vie est dans la capture de l’instant présent. »

 

« On a (du) mal à voir qu’on ne nous aime pas. »

« On aimerait parfois être un peu plus que rien. »

« On attend toujours trop. »

« On est parce qu’on a tout pour être un Tout, un Être à part entière. »

« On n’aime pas entendre dire qu’on n’a pas fait ce qu’il faut ou qu’on a mal agi. Pourtant on le sait bien et on en souffre tant qu’on ne l’accepte pas. »

« On n’en sait souvent rien mais tout a une histoire. »

« On ne perd jamais à être honnête et aimable. »

« On ne peut briller durablement que de sa propre Lumière. »

« On ne peut parler à la place des autres, ni en bien ni en mal. »

« On ne peut pas forcer les gens à communiquer ou dire la Vérité. »

« On ne peut pas vivre que sur nos souvenirs, qu’ils soient bons ou mauvais. Il faut accepter de s’en faire de nouveaux. »

« Parce que tu en as peur, tu peux passer toute ta vie à fuir ce qui est fait pour toi. »

« Parce que tu le crains, tu le fais exister. »

« Peu importe ce que tu as fait et ce que tu as été, il est temps de te pardonner. »

« Pour être bien, tu dois juste exprimer ce que tu ressens. »

« Pour guérir de tes blessures de rejet et d’abandon, apprends à t’accepter et te chérir par toi-même. »

« Pour que quelqu’un te manque, il faut qu’il t’ait fait du bien. »

« Pour qui rester quand personne ne te retient ? »

« Pour t’aider, personne te connaît. Pour te critiquer, tout le monde te connaît. »

« Pourquoi attendre qu’ils soient mal pour prendre soin de ceux qu’on aime ? »

« Pourquoi continuer à te cacher alors que la Lumière est sur toi ? »

« Pourquoi craindre qu’il advienne ce qui est déjà présent ? »

« Pourquoi s’inquiéter d’un futur dont on ne connaît rien et s’embarrasser d’un passé qui ne nous rend plus heureux ? »

« Prends plaisir à exprimer qui tu es, car quand tout t’abandonne, ta Vérité est tout ce qui te reste et tout ce qu’il y a de bon. »

« Quand l’autre ne nous offre rien de beau, de bon, de sain, de pur, il n’y a rien qui puisse nous manquer de lui. »

« Quand l’égo s’exprime, les poches sont peut-être pleines et les apparences jolies, mais le cœur est vide. »

« Quand les gens ne donnent pas, ce n’est pas tant qu’ils ne veulent pas donner, mais plutôt parce qu’ils ont peur de manquer. Mais cela revient au même. »

« Quand on a été déçu et blessé trop souvent, comment faire confiance à nouveau ? Et pourquoi prendre le risque de l’être encore ? »

« Quand on a trop souffert, il y a des situations et des relations que l’on ne tolère plus ; ce que celui qui fait souffrir ou qui ne veut pas s’aimer, n’a pas encore compris. »

« Quand on ne veut pas voir les choses malsaines en nous et autour de nous, elles nous font souffrir jusqu’à ce qu’on les voie. »

« Quand on voit de quoi est capable une personne qui te veut du mal, il faut vraiment que tu aimes souffrir pour rester auprès d’elle. »

« Quand tu ne sais pas l’estimer, tu t’en fous de le perdre. Mais quand tu le réalises, tu ne peux que le regretter. »

« Quand tu vois le diable dans ta maison alors que tu le croyais dehors, tu comprends que tu l’as fait entrer pour pactiser avec lui et que fatalement, le mal revient toujours à celui qui le fait. »

« Que penser de ces gens qui, soi-disant, ne peuvent pas se passer de leur drogue, mais arrivent très bien à se passer de toi ? »

« Quelqu’un que tu as percé à jour dans sa fausseté et toxicité, ne fait que s’humilier et se déprécier davantage en continuant à porter ses masques de souffrance. »

« Quelqu’un qui ne te fait pas exister dans sa vie, prend le risque d’être oublié dans la tienne. »

« Quelque chose qui n’a jamais commencé, ne peut être terminé. »

« Qui ne communique pas ne peut se faire comprendre. »

« Qui peut savoir mieux que nous-même quel type de relation et de personne nous convient ? »

« Rares sont ceux qui donnent pour donner. »

« Reconnaître puis accepter ses sentiments pour quelqu’un, c’est commencer à arrêter les conneries en trouvant des solutions au lieu de créer des complications. »

« Rien de plus affligeant et de plus douloureux que de te refuser ce qui te rend heureux/se, en t’imposant une vie dépourvue d’Amour. »

« Rien n’est acquis. Et c’est quand tu le perds, que tu réalises sa valeur. »

« Se concentrer sur ce que l’on peut reprocher à l’autre, nous fait oublier de l’aimer pour ce qu’il est. »

« Se pardonner de ne pas avoir su donner l’Amour, permet de le libérer pour faire le bien et réparer ce qui peut l’être. »

« Si cela nous plait et nous rend heureux, même tout seul, c’est l’essentiel. Et si ce bonheur est partagé, c’est encore mieux. »

« Si certains doivent pardonner, d’autres doivent se racheter. »

« Si l’Amour que nous sommes était un mot, je serais manifeste gravé dans la pierre, tu serais parole emportée par le vent. »

« Si la lumière est au bout du chemin, il faut avancer pour l’atteindre. »

« Si tu as peur que cette personne te rejette, c’est que tu as encore des regrets et des remords du passé à te pardonner. »

« Si tu ne lui manques pas, c’est que tu n’as rien fait pour. »

« Si tu ne sais pas voir la différence, tu ne sais pas l’apprécier et encore moins, la valoriser. »

« Si tu souffres c’est que tu ne t’aimes pas. »

« Si tu t’es perdu toi-même, tu ne pourras pas me retrouver. »

« Si tu te trouves laid/e, alors ce n’est rien par rapport à ce que tu es de l’intérieur. »

« Si tu veux que les autres aient peur de te perdre, il faudrait déjà te retrouver toi-même, pour leur montrer toute ton importance. »

« Tant qu’il y a de la Vie, il y a de l’espoir. »

« Tant que tu ne connais pas quelqu’un ou quelque chose de meilleur, tu souffres de ce qui t’a fait mal et du manque de ce qui t’a fait du bien. »

« Tel un miroir, l’Heyoka te renvoie à ce que tu es. »

« Tes addictions t’éloignent chaque jour un petit peu plus de moi mais te rapprochent de ta mort... Signé : Ton Amour »

« Tout autour de toi, situations, personnes, etc. est l’expression de tes peurs ou de l’Amour que tu te portes. »

« Tout le monde fait des erreurs. Mais c’est la façon de les réparer qui compte, car elle te rattache au présent et t'autorise le pardon. »

« Tout le monde marche seul, mais seul celui qui s’aime en prend conscience. »

« Toute perte est nécessaire pour avoir envie de retrouver ce que l’on a perdu ou d’atteindre autre chose de meilleur. »

« Toute peur, toute souffrance, cache un besoin ou un désir refoulé, qui ne peut être contenté qu’après identification et acceptation. »

« Toute souffrance acceptée renforce le pouvoir de ta sagesse. »

« Trop con celui qui pense qu’on peut encore s’entendre avec ceux qui nous ont mis à/en terre. »

« Trouver les réponses ou les Vérités, n’est pas la garantie de leur acceptation. »

« Tu as beau te l’accorder, c’est toujours mieux quand quelqu’un te l’offre sincèrement. »

« Tu ne peux pas être dans le vrai, le bien et le tout, si tu restes dans le faux, le mal et le rien. »

« Tu ne peux pas ne plus avoir peur si tu n’as jamais eu peur. »

« Tu ne verras son vrai visage que quand tu accepteras le tien. »

« Tu perds une personne en lui montrant par ton indifférence que tu n’as pas besoin d’elle dans ta vie, ou en lui faisant du mal par le contrôle de ses libertés. »

« Tu réalises le mal que tu fais quand tu le vis à ton tour. »

« Tu t’entoures de ce que tu es. »

« Tu te fais du mal quand tu ne cherches pas à te faire du bien. »

« Tu te sens inutile et inexistant/e quand tu comprends tout de l’autre, mais lui non. Et tu ne peux lui en vouloir car il ne se connaît pas lui-même. »

« Un jour on comprend qu’être seul ou se sentir seul, c’est quand personne ne nous veut du bien ou ne sait pas l'exprimer. »

« Vivre dans la peur génère l’anxiété. »

 

Page complète : J'aime la vie #CitationsMel

 

Illustrations de Stephanie Law

Lire la suite

Ma symphonie

21 Décembre 2022 , Rédigé par Mel♥You Publié dans #Musique

Heureuse et comblée, ma Vie ne pourrait être plus belle, avec toi mon Amour ♥♥♥☼

« Ma Vie est la symphonie de mon cœur, en accord parfait avec la mélodie du tien. »

Lire la suite

J'aime la vie - J'aime aimer - 04/12/2022

4 Décembre 2022 , Rédigé par Mel♥You Publié dans #J'aime la vie, #J'aime aimer, #J'aime toi

Illustrations de Bearbrickjia (Karmen Loh)

 

« Comment je vois qu'il m'aime ? » – écrit par Mel

« Comment je vois qu’il m’aime ? Il se satisfait seulement de moi et sait me l’exprimer. »

L’Amour qu’il me donne est inconditionnel. Il est comme le mien, c’est-à-dire vrai, authentique, sincère, beau et intense. Cet Amour est offert sans condition, sans limite, sans contrepartie, sans obligation, sans garantie de retour à l’envoyeur. En effet, il n’attend rien en retour, il ne contraint pas, il respecte les volontés d’être et d’aimer de l’autre. Il le laisse libre d’exprimer simplement ce qu’il aime, ce qu’il est. Il l’accepte et le protège dans sa Vérité nue et entière, dans son émotionnel, dans ses différences et dans tout ce qui le rend unique, si cher à notre cœur.

« Si tu vois les différences avec l’autre comme des obstacles à la relation, c’est que tu ne l’aimes pas et n’es pas prêt/e à l’accepter pour ce qu’il est. »

Aimer l’autre, c’est voir et considérer ce qu’il a à offrir, concernant sa richesse intérieure, notamment émotionnelle. C’est aussi lui accorder sa confiance pour savoir chérir et développer ce potentiel, cette beauté de l’Être qu’il reconnaît en lui. Cet Amour permet à l’autre le pouvoir de lui faire du bien, celui de savoir donner, ainsi que la capacité de l’accepter de sa part, celle de savoir recevoir.

 

« Le bonheur est d’être aimé comme l’on s’aime. »

Il m’aime comme je l’aime et comme je m’aime. En ce sens, sa Vie et son Amour ont autant d’importance et de valeur que les miens, pas plus, pas moins. Réciprocité. Équilibre. Toute relation où l’autre prend sans donner ou donne sans recevoir, n’est pas une relation d’Amour mais une relation de souffrance basée sur des faux-semblants. L’Univers n’aime pas le déséquilibre. Tout ce que tu as donné, te sera donné. Rien ne se perd. Ainsi, tout le bien que tu as fait te reviendra, tout le mal que tu as fait également. Assurément, sache que

« On ne fait pas de mal à qui que ce soit sans le payer tôt ou tard. »

Si tu es une mauvaise personne, tu seras très mal entouré/e. Un jour, tu ouvriras les yeux sur ton monde égotique et manipulateur. Quand les masques tomberont, tu ressentiras une solitude immense ainsi qu’un manque cruel d’Amour, à travers l’absence de respect et de confiance tout autour de toi. Les regrets et les remords te hanteront jour et nuit. Tu perdras en santé et en liberté, autant que tu en auras fait perdre aux autres. Tu te sentiras prisonnier/ère de cette dépendance malsaine, de ce pouvoir que tu leur as donné sur toi, en n’ayant jamais su agir autrement que par le contrôle et la manipulation, la jalousie et la traîtrise, l’inaction et la lâcheté. Tu seras malade de ta propre toxicité, de ta perversité par abus et privations, de ton indifférence égoïste. Malade de voir l’emprise que les autres ont sur toi, sur ta personne, sur ta vie. Malade d’avoir pensé pouvoir te jouer d’eux, par l’appât matériel, sexuel et financier, alors que c’est toi qui te faisais baiser en coulisse. Malade d’avoir joué à cacher, dissimuler, mentir, travestir, mépriser, rejeter, délaisser, trahir, abandonner toute Vérité d’Amour de l’Être que tu es. Oui, ta souffrance sera équivalente au mal que tu as fait, c’est-à-dire au mal que tu as voulu te faire à travers les autres. Tu prendras conscience que tu as perdu sur toute la ligne, qu’en jouant l’amour et en te jouant de lui, tu as sacrifié ton temps de vie.

« Celui qui fait semblant d’aimer ne peut avoir les bénéfices de l'Amour qu'il rejette. Ainsi, il n’a pas les deux ailes de la Vie, qui sont la santé et la liberté. »

A ce moment où la Lumière te montrera le chemin dans les ténèbres environnantes, tout prendra enfin sens pour toi, le mal, le bien, le déséquilibre de ta triste vie. Resteras-tu dans le déni et la toxicité récurrente de tes peurs et de ta dépendance aux autres ? Ou décideras-tu enfin de te pardonner pour changer, en acceptant et libérant l’Amour qui est en toi ?

 

« La Vie est une fête de tous les jours. »

Je suis en gratitude pour l’Amour de ma Vie. Je respecte et protège tout ce qui m’est donné de merveilleux à vivre pour le garder le plus longtemps possible. Mes plus douces pensées à ma grand-mère chérie, la mère de mon père, Augustine, partie hier à 96 ans. Oui, nous ne sommes que de passage, mais cette route n’est belle, ornée de magie et de rêves, que si elle est éclairée par l’Amour de Soi pleinement ressenti et libéré. Elle se pare également de richesse émotionnelle et d’abondance matérielle quand cet Amour se fait partage. C’est ainsi que j’aime aimer, et c’est avec beaucoup de joie et de plaisir que je te partage cet écrit.

 

***

Comment je vois qu’il m’aime ?

 

Il a fait le choix de l’Amour par deux fois. La première fois en se l’accordant pour se rendre heureux tout seul, la seconde fois en voulant le partager avec moi, pour nous rendre heureux ensemble.

 

Il ne peut envisager sa Vie sans moi.

Il m’exprime sa peur de me perdre et tout le bien qu’il veut me faire pour me retenir dans sa Vie.

Il n’y a personne entre nous, ni parent, ni enfant, ni ami, je suis sa priorité. Il ne mettra aucune distance, aucun silence, aucun obstacle quel qu’il soit entre nous.

Il sait qu’il n’y a pas de lien véritable sans Amour véritable, sans la reconnaissance et le dévouement fidèle et protecteur à ce lien qui nous unit.

Il voit et repousse ces manipulateurs hypocrites, adeptes des masques et des faux-semblants, qui pourraient nuire à notre lien.

 

Conscient de sa valeur, il ne cherche pas à plaire à tout le monde mais seulement à moi.

Il se sent digne d’être aimé de moi, chanceux de m’avoir dans sa Vie, à la hauteur d’un Amour sans condition, sans limite.

Il n’est pas jaloux car il a confiance en lui, en sa capacité de m’aimer, c’est-à-dire de me séduire et de me donner l’Amour de multiples façons.

Il veut être l’unique dans mon cœur, mon confident, mon protecteur, celui sur lequel je peux toujours compter dans les bons et les mauvais moments.

Il a le courage d’exprimer ses volontés vis-à-vis de moi, de lui-même, de nous.

 

Il est en quête perpétuelle de mon bonheur, je suis son unique projet.

Il aime m’aimer, il est fou de moi. Il aime être créatif, l’esprit imaginatif, toujours à la recherche d’idées pour me faire plaisir.

Il pense à moi mais cela ne lui suffit pas, il me veut dans sa réalité, pas seulement dans ses rêves. En ce sens, il veut être mon présent et que je sois le sien.

Il se satisfait seulement de moi et sait me l’exprimer. Je n’en doute pas un seul instant.

Il ne peut me résister, je suis son nectar, sa gourmandise, sa drogue, son obsession.

Il me fait sentir comment dire… extrêmement désirable.

Je suis la seule, l’unique, dans ses désirs et fantasmes.

 

Il veut tout savoir de moi, pour me comprendre, me contenter, pour que je lui accorde ma confiance totale.

Il voit ma valeur, mes différences, mes qualités, mes défauts. Il m’accepte telle que je suis sans essayer de me changer.

Il considère, estime et respecte ma Vérité d’être et d’aimer.

Il n’a pas peur de s’aimer à travers moi, tout simplement.

 

***

 

04 décembre 2022

« Je ne fais rien sans intensité. Chanceux et heureux celui qui voit et chérit ma Lumière. » - Mel

 

Page complète : J'aime la vie #Jaimeaimer

 

Illustrations de Bearbrickjia (Karmen Loh)

Lire la suite

I want to believe

2 Novembre 2022 , Rédigé par Mel♥You Publié dans #Musique

Smoke And Mirrors / Imagine Dragons - 2015

« Je suis de l’autre côté du miroir, et tout ce que je vois, est à l’opposé de ce que je suis. »

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>