Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mon Blog Et Moi

  • : Mel
  • Mel
  • : Blog geek, sexy et gourmand qui parle surtout de lectures fantasy, SF, romans, jeunesse, de figurines japonaises (mes coups de coeur seulement), de loisirs créatifs (coloriage, dessin...), de jeux (société, vidéo) et de recettes sucrées... Bonne visite!
  • Contact

Je Cherche

18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 19:58
Quelqu'un pour qui trembler de Gilles Legardinier - éditions Pocket - janvier 2017 - 480 pages - 7.80 euros

Quelqu'un pour qui trembler de Gilles Legardinier - éditions Pocket - janvier 2017 - 480 pages - 7.80 euros

Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent. Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route.

🚶‍♀️ Ce livre est sur la même lignée que les précédents, c'est à dire bourré d'émotions, d'humour et de bonheur. Dans ce roman, Gilles Legardinier s'attache à décrire les sentiments d'un père qui apprend qu'il l'est quand son enfant est adulte - et l'on peut comprendre que c'est un sacré coup! Comment faire pour approcher cette fille dont il ne sait rien, comment combler l'absence et l'approcher sans être démasqué, que lui apporter? C'est tout le dilemme de Thomas dans son nouveau rôle de père...

J'ai adoré 😍

Repost 0
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 09:03
Le rêve d'Emile Zola - éditions Le livre de poche - 216 pages - 4.60 euros

Le rêve d'Emile Zola - éditions Le livre de poche - 216 pages - 4.60 euros

Le jour de Noël 1860, devant la cathédrale de Beaumont enneigée, Angélique, une enfant trouvée et martyrisée, cheveux blonds et regard couleur de violette, est recueillie par Hubertine et son mari Hubert. Ils élèvent la sauvageonne qui apprend la broderie et se met à lire avec passion "La Légende dorée" de Jacques de Voragine. Une vie de travail et de piété, illuminée bientôt par l'idylle qui se noue entre Angélique et Félicien.

😴 Le rêve est le seizième roman de la série des Rougon-Macquart de Zola, écrit suite aux critiques un peu dures concernant La terre... pour montrer à ses lecteurs qu'il pouvait écrire des romans aux sentiments purs et innocents également.

Angélique n'est autre que la fille de Sidonie Rougon, soeur d'Eugène, Pascal, Aristide et de Marthe qui se marie à François Mouret (tomes 4 et 5). Mais cette fille n'est pas voulue par Sidonie et vous découvrirez dans ce roman ce qu'il lui est arrivé.

😋 C'est un très beau roman, plein de sentiments à l'eau de rose et naïfs. Si la lecture de l'enfance d'Angélique est un peu ennuyeuse au début, on dévore le livre à partir du moment où elle rencontre Félicien.

En voici l'arbre généalogique comme d'habitude...

Le rêve
Repost 0
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 14:55
Le jour où j'ai appris à vivre de Laurent Gounelle - éditions poche Pocket - avril 2016 - 288 pages - 6.95 euros

Le jour où j'ai appris à vivre de Laurent Gounelle - éditions poche Pocket - avril 2016 - 288 pages - 6.95 euros

Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire, vous auriez préféré ne pas l’entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle.
C’est ce qui va arriver à Jonathan. À la suite de cette rencontre troublante, il va se retrouver embarqué dans une aventure de découverte de soi ponctuée d’expériences qui vont changer radicalement sa vision de sa vie, de la vie…

🙃 J'ai bien aimé ce roman, je découvre également l'auteur Laurent Gounelle. Ce livre et son histoire, sa portée sur l'existence et le sens donné à sa vie, ne sont pas sans rappeler les écrits de Gilles Legardinier. Je n'y ai pas trouvé cependant l'humour et le risible de certaines situations que seul Gilles sait formuler...

😘 Pourtant, l'histoire de Jonathan saura suffisamment vous troubler et vous émouvoir pour vous porter jusqu'à la fin. C'est une belle leçon de vie que de comprendre qu'elle a une fin pour lui donner du sens et être bienveillant envers ceux qui nous entourent.

Repost 0
30 juillet 2017 7 30 /07 /juillet /2017 15:40
La Terre d'Emile Zola - 512 pages - édition Le Livre de Poche - 5.10 euros

La Terre d'Emile Zola - 512 pages - édition Le Livre de Poche - 5.10 euros

De retour de la bataille de Solférino, le Provençal Jean Macquart s’est installé dans un village de la Beauce où il est devenu le valet du fermier Hourdequin. Mais quoiqu’il s’éprenne bientôt de Françoise, la nièce du vieux père Fouan, Jean reste ici un étranger à la communauté villageoise : car le vrai drame qui va se jouer est celui de la terre que Louis Fouan a décidé de partager entre ses trois enfants.

🐄 La Terre, quinzième tome de la série des Rougon-Macquart d'Emile Zola, fait intervenir Jean Macquart, le frère de Gervaise et de Lisa, les trois enfants d'Antoine Macquart, ainsi que la famille de paysans ayant pour ancêtre Joseph-Casimir Fouan (cf arbre généalogique ci-dessous).

🐎 Pour moi, ce roman est un des plus prenants et réalistes de l'auteur. Cette guerre menée dans les familles pour s'approprier sa part d'héritage, puis la mort venant, cette volonté que les biens restent dans la famille malgré la haine accumulée... c'est d'une telle cruauté!

Je me rends compte que quand je l'avais lu adolescente, je n'avais pas été marquée par ces questions d'héritages mais plutôt par cette sexualité bestiale, cette envie de posséder la femme comme la terre.

Je n'aipas eu la place de développer la famille de Laure Fouan (à droite).

Je n'aipas eu la place de développer la famille de Laure Fouan (à droite).

Repost 0
8 juillet 2017 6 08 /07 /juillet /2017 14:26
L'oeuvre d'Emile Zola - 544 pages (1968) - Editeur d'origine : Le Livre de Poche - 5,10 euros

L'oeuvre d'Emile Zola - 544 pages (1968) - Editeur d'origine : Le Livre de Poche - 5,10 euros

Camarade de jeunesse de Cézanne, ami et défenseur de Manet et des impressionnistes, Zola a résumé dans L'Œuvre toute son expérience du milieu et des problèmes de la peinture sous le Second Empire et les premières décennies de la
IIIe République. Document de premier ordre sur ces " Refusés ", ces "plein-airistes" que nous considérons comme les fondateurs de la modernité, L'Œuvre dit aussi la tragédie d'un homme, Claude Lantier, tempérament romantique hanté par des rêves d'absolu, le désir de "tout voir et tout peindre. Des fresques hautes comme le Panthéon ! Une sacrée suite de toiles à faire éclater le Louvre !" Mais, devant l'incompréhension de l'époque, l'absolu du rêve deviendra celui de la détresse, et Claude, qui a commencé comme Manet, aura la même fin que Van Gogh.

🖌 L'oeuvre, quatorzième tome de la série des Rougon-Macquart met en scène Claude Lantier,  premier fils de Gervaise Macquart (L'Assommoir) et grand frère d'Etienne (Germinal).

Ce livre vous prendra au coeur :

* de par la détresse de Claude qui cherche à peindre l'oeuvre sans y arriver, l'absolue perfection qui le dévore de l'intérieur et le fait délaisser femme et enfant ;

* de par le désarroi de Christine qui le voit posséder par sa passion et qui ne peut le sortir de sa dépression chronique. Elle le voit aimer davantage ses peintures intemporelles dont elle a servi de modèle, se voyant dépréciée parce que plus vieille et ayant enfanté...

* parce que si Claude, lui, n'a pas réussi, Zola a su nous émouvoir et nous toucher par ses descriptions si réalistes 🎨

L'Œuvre
Repost 0
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 19:56
Germinal d'Emile Zola - 608 pages - éditions Le livre de poche - 4 euros

Germinal d'Emile Zola - 608 pages - éditions Le livre de poche - 4 euros

Voici, dans la France moderne et industrielle, les " Misérables " de Zola. Ce roman des mineurs, c'est aussi l'Enfer, dans un monde dantesque, où l'on " voyage au bout de la nuit ". Mais à la fin du prodigieux itinéraire au centre de la terre, du fond du souterrain où il a vécu si longtemps écrasé, l'Homme enfin se redresse et surgit dans une révolte pleine d'espoirs.
C'est la plus belle et la plus grande œuvre de Zola, le poème de la fraternité dans la misère, et le roman de la condition humaine.

🗻 Germinal, treizième tome de la série des Rougon-Macquart de Zola, met en scène Etienne Lantier, le deuxième fils de Gervaise Macquart, après Claude. Ce sont les enfants qu'elle a eu avec Auguste Lantier, ce dernier les abandonne au début de ses aventures dans l'Assommoir.

💣 De Germinal, j'en avais le souvenir d'un livre chiant et d'un film qui ne m'avait pas plu avec Renaud... Belle erreur car c'est un très beau roman mais bien triste. Bourré de réalisme, d'injustices (toujours d'actualité) et de misère humaine (hélas aussi), on plonge avec Etienne dans l'enfer des souterrains, l'amour d'une famille (les Maheu) puis l'euphorie de la révolte et enfin une telle famine, que la mort est souhaitée comme une libération 😭

Germinal
Repost 0
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 13:08
La joie de vivre d'Emile Zola - 508 pages dans cette édition Le Livre de Poche de juin 2005

La joie de vivre d'Emile Zola - 508 pages dans cette édition Le Livre de Poche de juin 2005

Près d’Arromanches, dans la maison du bord de mer où ils se sont retirés après avoir cédé leur commerce de bois, les Chanteau ont recueilli Pauline, leur petite cousine de dix ans qui vient de perdre son père. Sa présence est d’abord un surcroît de bonheur dans le foyer puis, autour de l’enfant qui grandit, les crises de goutte paralysent peu à peu l’oncle Chanteau, la santé mentale de son fils Lazare se dégrade, l’héritage de Pauline fond dans les mains de ses tuteurs, et le village lui-même est rongé par la mer.

🌊 La joie de vivre est le douzième tome des Rougon-Macquart de Zola. L'histoire est celle de Pauline, fille unique de Lisa Macquart (première fille d'Antoine) qui tenait avec son mari Quenu une charcuterie dans Paris.

A la mort de ses parents, Pauline âgée d'une dizaine d'années, est recueillie et grandit auprès de la famille Chanteau, des cousins de son père, à Bonneville, près d'Arromanches. Elle tombe amoureuse de son cousin Lazare, de neuf ans son ainé.

Malgré la joie de vivre de Pauline, la vie à Bonneville est d'une tristesse poussée à l'extrême. Le père Chanteau est atteint de la goutte (excès d'acide urique dans le sang causant des rhumatismes des articulations) et ses crises que rien ne soulage, ponctuent de douleur la vie de la famille. La mère Chanteau dilapide la fortune initiale de Pauline. Lazare est atteint de troubles bipolaires, menant des projets de grande ampleur par moment et sombrant dans sa peur de la mort et l'ennui par d'autres... La mer finit d'achever les villageois en défonçant leurs habitations. Cela continue tout le long du roman jusqu'à la fin.

📖 C'est un beau livre mais très dur et très triste, du Zola assurément.

La joie de vivre
Repost 0
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 07:28
Alaska aux éditions la Völva 2016 - 144 pages avec illustrations - 13 euros

Alaska aux éditions la Völva 2016 - 144 pages avec illustrations - 13 euros

📘 Ce livre m'a marqué, je l'ai lu deux fois, je le trouve extrêmement beau et humain. C'est le genre de roman qui nous fait réfléchir sur la réalité de notre quotidien, dans notre société menée par l'argent et sur ce que nous sommes au sein de celle-ci. Peut-on nous en affranchir et vivre libre sans contraintes? A-t-on le droit de se laisser porter par l'amour et devenir ce que nous voulons être?

La romance entre Léa et Nata est belle et passionnée, un vrai chef-d'œuvre d'écriture à lire et à relire sans modération 😍

Il est des êtres dont c'est le destin de se rencontrer, quoiqu'ils fassent, où qu'ils aillent, un jour ils se voient et leurs vies s'embrasent.

Repost 0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 09:00
Au bonheur des dames - 544 pages dans cette édition au Livre de poche

Au bonheur des dames - 544 pages dans cette édition au Livre de poche

😊 Au Bonheur des dames de Zola est le onzième tome de sa série Les Rougon-Macquart et fait partie de mes préférés, avec l'Assommoir et la faute de l'Abbé Mouret pour l'instant.

Octave Mouret affole les femmes de désir. Son grand magasin parisien, Au Bonheur des Dames, est un paradis pour les sens. Les tissus s’amoncellent, éblouissants, délicats. Tout ce qu’une femme peut acheter en 1883, Octave Mouret le vend, avec des techniques révolutionnaires. Le succès est immense. Mais ce bazar est une catastrophe pour le quartier, les petits commerces meurent, les spéculations immobilières se multiplient. Et le personnel connaît une vie d’enfer. Denise échoue de Valognes dans cette fournaise, démunie mais tenace.

Le livre reprend le personnage d'Octave Mouret, présenté dans Pot-Bouille. Mais l'accent est mis sur la femme et particulièrement Denise arrivant de Valognes, "petite mère" de ses deux frères. Tout juste orphelins suite à la mort du père, ils arrivent à la capitale chez leur oncle Baudu, qui tient avec sa femme, sa fille et son futur gendre, un petit commerce de linges.

Mais rien ne va dans le quartier car le commerce se modernise et le Bonheur des Dames, dirigé par Octave Mouret prend de plus en plus d'ampleur, tuant à petit feu les petites boutiques, par sa diversité de produits, ses prix bas, ses promos alléchantes qui savent séduire les femmes.

Les femmes sont consommatrices, même quand elles n'ont besoin de rien et ainsi va la vie dans ce Paris de fin de 19ème siècle...

J'ai mis quelques heures à le lire, certes certains passages descriptifs sont longs et infinis mais la romance entre Denise et Mouret est si belle ❤️

Au Bonheur des Dames
Repost 0
11 mars 2017 6 11 /03 /mars /2017 08:40

🎀 Alors par où commencer? Déjà, j'ai lu ou plutôt dévoré le tome 11 de la série des Rougon-Macquart de Zola à savoir Le Bonheur des Dames. Je l'avais déjà lu adolescente et j'en gardais un super moment de lecture sans me rappeler seulement l'histoire! C'est bizarre la mémoire... J'en ferai un article tout bientôt!

✍️ Du coup je lis un autre roman. C'est l'auteur Frédéric Ghiglione qui m'a contacté sur ma page facebook du blog, et m'a présenté son premier roman : Alaska. Le livre coûte 13 euros et les frais d'envoi s'élèvent à 3 euros. Il me l'a expédié super rapidement et m'en a fait une magnifique dédicace. En voici la page facebook Alaska pour ceux qui comme moi sont intéressés.

http://editions-lavolva.com/produit/alaska/

http://editions-lavolva.com/produit/alaska/

🎮 Sinon, je joue et je me régale à Final Fantasy XV sur PS4. Je n'avance pas beaucoup l'histoire, tellement il y a à faire, dans les quêtes secondaires et les missions de chasseurs. J'adore pêcher, aucun gros poisson ne me résiste! Je suis à 10 dans les aptitudes de chacun mais il y a de la marge dans l'acquisition des compétences puisque certaines d'entre elles ont un coût de 999 PC! Bref, j'ai encore des heures de jeu devant moi et cela m'enchante! Mon préféré, c'est Gladiolus... regardez-moi ce regard!

Quoi de neuf ? #35

Le reste de mon temps se partage entre :

🖌 la peinture de petites figurines pour l'armée Everblight de Gabi qu'il a eu pour Noël dont le starter Everblight Battlegroup Box, pour Hordes MK3. J'ai fini les trois situées au centre et je commence celle de gauche. Le truc volant à droite est immense! Si vous êtes gentils, je les prendrai en photo pour vous montrer mon talent lol

🏃‍ le sport que je pratique en salle près de chez moi depuis 8 mois maintenant, et mon job qui consiste à faire des cours nouveaux cette année suite à la réforme du collège aux 6èmes, 4èmes et 3èmes...

Voilà aussi pourquoi je n'ai pas le temps de faire beaucoup d'articles cette année 😩

Le starter Everblight Battlegroup Box, pour Hordes MK3

Le starter Everblight Battlegroup Box, pour Hordes MK3

Repost 0