Le blog de Mel_CreativeGirl
Articles récents

Replay de Ken Grimwood

10 Novembre 2012 , Rédigé par Mel Publié dans #Lectures, #Coup de ♥

Replay de Ken Grimwood aux éditions Points, 448 pages - 7.50 euros

 

* C'est le bouquin que je viens de terminer… et waouh, qu’est-ce que j’ai adoré !! Vous le savez déjà, j’aime beaucoup ces bouquins qui mettent la tête à l’envers et qui occasionnent une foultitude de questions et de bouleversements sur la conception qu’on a de la vie.

 

Ken Grimwood

 

* Ken Grimwood est un auteur américain de 5 romans que je ne connaissais pas. Né en 1947 et décédé en 2003 (59 ans), il a partagé sa vie entre le radio-journalisme, la psychologie et la littérature, on y trouve les influences de son expérience dans ces domaines. Pour Replay, il a obtenu le World Fantasy Award en 1988.

 

replay--2-.jpg

Quelques illustrations de couverture des nombreuses éditions de Replay.

 

« A 43 ans, Jeff Winston meurt subitement d’une crise cardiaque, laissant derrière lui une vie médiocre et un mariage à la dérive. Quelle n’est pas sa stupeur lorsqu’il se réveille… dans sa chambre d’étudiant, âgé de 18 ans. Dans le passé, sa vie recommence comme avant. Sauf qu’il a gardé le souvenir de sa précédente existence… Qui n’a jamais rêvé de pouvoir revivre son passé fort de son expérience d’aujourd’hui ? »

 

* C’est un roman de science-fiction magnifique car riche en émotions, particulièrement bien écrit et intéressant dès le début. Pourtant le thème du retour dans le passé a été exploité de nombreuses fois en livre comme en film, il s’agit pour faire simple et pour résumer, d’Un jour sans fin sauf que ce n’est pas une journée qui se renouvelle mais quelques années de vie. Avec toutes les questions qu’on peut se poser si on se réveillait après notre mort dans notre corps de 20 ans avec tous nos souvenirs de notre ancienne vie (et des vies antérieures). Avec toutes les choses que l’on ferait ou que l’on ne ferait pas ou que l’on changerait si on pouvait refaire notre vie. Avec cette peur qu’il n’y ait pas de prochaine fois et qu’on meure pour de bon, ou encore qu’on n’ait pas finalement tout le temps voulu pour vivre comme on le voudrait et avec qui on voudrait. Avec cette sale impression quand on est jeune d’avoir du temps pour tout et quand on est vieux de se dire que la vie est passée trop vite alors que le temps s’est écoulé de la même manière. Et toujours cette notion très importante qu’il faut profiter de la vie et de chaque instant qui passe car nous ne vivons qu’une fois !

 

♥ C’est un très beau roman qui m’a fait passer un très beau moment de lecture. Un gros coup de cœur pour ce livre.

Il s’étaient figurés qu’ils auraient, à jamais, une infinité de choix et de secondes chances. Ils avaient gaspillé beaucoup trop de ce temps inappréciable qui leur avait été accordé, l’avaient gâché par l’amertume, la culpabilité et la quête futile de réponses inexistantes – alors qu’eux-mêmes, leur amour mutuel, constituait la seule réponse dont ils auraient dû rêver.

Lire la suite

Kobato par CLAMP aux éditions Pika

9 Novembre 2012 , Rédigé par Mel Publié dans #Lectures, #Manga, #Jeunesse, #Coup de ♥, #Idée cadeau, #belles illustrations

♥ Kobato est un shōjo manga en 6 tomes écrit par l’équipe CLAMP dont la première version date de début 2005 dans un magazine japonais. Fin 2006, la prépublication est reprise dans un mensuel japonais. Le manga est édité au Japon en 2007, sa version francophone est assurée en 2009 par Pika Edition. Kobato est également adaptée en une série d’animation de 24 épisodes par le studio Madhouse.

 

 

♥ Le groupe CLAMP est composé de 4 membres : Nanase Ōkawa, leader du groupe qui s’occupe des scénarios, Mokona, dessinatrice principale de la plupart des séries, Tsubaki Nekoi, dessinatrice spécialisée dans les SD (Super Deformed ou petites caricatures des personnages) et principale de certaines séries, Satsuki Igarashi qui s’occupe des trames et design des livres reliés, éditorialiste du magazine Newtype de Kadokawa.

 

kobato--5-.jpg

 

Le pitch du premier tome

« Kobato est une jeune fille qui découvre le monde des humains aux côtés d’Ioryogi, un chien en peluche qui parle et crache des flammes. Elle est chargée d’une mission : remplir une bouteille magique de « sentiments blessés ». Pour ce faire, Kobato doit acquérir la mystérieuse bouteille en se montrant capable de vivre parmi les hommes. C’est le début d’un voyage initiatique pour notre jeune héroïne, qui n’est pas au bout de ses surprises. »

 

kobato.jpg(Cliquez dessus pour agrandir)

 

♥ Il va sans dire que c’est un manga pour filles, jeunes filles (shōjo) et que c’est pour cela que je me suis intéressée à lui ^^ Au détour de la toile et de certains blogs bien agréables, j’ai repéré ce manga. J’ai bien aimé ses dessins et étant donné que l’histoire se termine en 6 tomes, cela m’a décidé dans l’achat. Pour avoir lu les deux premiers, je peux dire :

• que ma fille se l’est accaparé dès réception, genre « Oh, c’est pour moi, maman ? Merci, je suis trop contente, un manga pour moi !» - euh… mais que répondre ?! Elle a galéré un peu au début sur le sens de lecture :o)

• que j’aime beaucoup les dessins ;

• et que effectivement cela convient bien aux petites filles ^_^ bon à moi aussi – je dois préciser que je suis restée une petite fille à bien des égards…

Lire la suite

Confiture de pastèque blanche

8 Novembre 2012 , Rédigé par Mel Publié dans #Cuisine, #Coup de ♥

♦ Ma grand-mère nous a donné une belle pastèque blanche d’hiver. Elle ne se mange pas comme la pastèque à la chair rouge, elle se fait en confiture… une grande première pour nous !

♦ Nous en avons retiré 4 kg de pulpe sans trop s’embêter avec les parties centrales contenant des pépins sauteurs ! Elle faisait au départ près de 7kg.

 

♥ La pastèque est originaire d’Afrique (vallée du Nil), fruit d’une plante annuelle de la famille des Cucurbitacées. Ronde ou ovale, la pastèque a une écorce lisse, d’un vert uniforme ou marbré.

Il en existe trois variétés selon la couleur de leur chair et de leurs graines :

- Chair rouge et graines noires, la plus courante sur les marchés (Sugar baby et Charleston) ;

- Chair jaune et graines noires ou blanches ;

- Chair blanche et graines rouges, c’est la pastèque d’hiver, qui murit en novembre et se consomme exclusivement en confiture.

Ingrédients

 

♠ 4 kg de pastèque blanche

♠ 2 oranges et 2 citrons non traités après récolte

♠ 2 gousses de vanille

♠ 2 badianes étoile

♠ 3.2 kg de sucre en poudre

 

 

Préparation

 

1 - La veille, retirez la peau et les parties centrales avec les pépins de la pastèque. Faites de la chair des petits cubes.

 

2 - Coupez en quartiers les citrons et les oranges en gardant la peau. Fendre les gousses de vanille dans le sens de la longueur pour qu’elles libèrent leurs graines.

 

3 - Mettre le tout dans un récipient, une bassine à confiture idéalement, avec le sucre et les badianes. Mélangez à froid et laisser macérer toute la nuit. La pastèque va rendre beaucoup d’eau et les petits cubes vont se ratatiner.

 

4 - Le lendemain, faire cuire à feu moyen pendant 2 heures environ (ne pas dépasser 2h15). Le liquide va réduire et les cubes de pastèque vont devenir transparents par endroit. Faire cuire jusqu’au petit perlé (placez une assiette dans le congélateur, déposez une goutte de confiture, si elle se fige la confiture est prête).

 

5 - Mettre en pots sans se bruler !

 

 

Remarques

 

♦ Le calcul pour la proportion de sucre est le suivant :
0.8kg de sucre x 4kg de pastèque = 3.2 kg

♦ Si on aime les agrumes, citrons jaunes ou verts, oranges, mandarines... on peut en mettre davantage.

♦ Si on aime les épices comme la cannelle, l'anis, la cardamome, rien ne nous empêche d'en mettre, c'est suivant les goûts de chacun !

 

Confiture de pastèque blanche
Lire la suite

Pour nos mains

7 Novembre 2012 , Rédigé par Mel Publié dans #Coup de ♥, #Idée cadeau

Je vous présente aujourd’hui deux produits merveilleux pour nos mains dont je ne peux plus me passer depuis que je les ai découverts. Avant, j’utilisais une crème mains au Citrus de la marque Weleda, je n’aime décidément pas cette marque et c’est dû uniquement à l’odeur de leurs cosmétiques. Mais ça, c’était avant

 

♥ J’étais donc pressée de la finir, mais je ne savais pas vers quoi me tourner. Au hasard d’un blog, j’ai découvert la crème pour les mains Le Château du Bois à l’huile essentielle de lavande. Cette crème est une merveille pour mes mains irritées par la vaisselle, les soins ménagers, etc. Je n’hésite pas d’en mettre des tonnes, elle est très facilement absorbée par ma peau qui a un besoin fou d’être hydratée. Elle ne colle pas, ne tâche pas. Et ce n’est pas tout, elle sent super bon la lavande et sa composition est naturelle. Que demander de plus ?

 

Crème riche et réparatrice pour les mains à l'huile essentielle de lavande fine A.O.C. au beurre de karité bio

Le Château du Bois

 

♥ Le deuxième produit est ce gommage pour les mains d’Univeda. Je l’ai choisi à la menthe, j’aurais pu le prendre à la vanille ou à l’orange. Ayant déjà pris celui à la vanille pour le corps je voulais sentir et faire connaissance avec celui à la menthe. Première réaction : « Mmmmh, quelle bonne odeur de menthe fraîchement coupée… », quelle texture souple et agréable (limite mousseuse, j’adoore) avec petits bouts de feuilles de menthe. Je pensais que mes mains allaient ressortir irritées, sèches mais alors pas du tout ! Déjà, on fait durer le gommage jusqu’à ce que le sucre soit fondu, tout en le sniffant, puis on rince et on sèche les mains. Et là, des mains fraîches, douces, hydratées et qui sentent super bon. Une vraie réussite !

 

Gommage mains au sucre - Menthe pimpante - 13 euros

Univeda

 

 

* Ces deux produits fonctionnent bien en idées cadeaux, tout le monde a besoin de prendre soin de ses mains :o) N’est-ce pas ?

Lire la suite

Les vernis Butter London

31 Octobre 2012 , Rédigé par Mel Publié dans #Coup de ♥

* Ces vernis dont on parle tant : les vernis Butter London

 

 

Quelques raisons simples à ce succès :

 

• Tout droit venue des US, Butter London est une marque de vernis 3 Free. Ceci veut dire que leurs vernis ne contiennent aucun des 3 ingrédients toxiques classiquement utilisés dans les vernis à savoir le toluène, le DBP et le formaldéhyde.

 

• C’est une marque qui se renouvelle énormément et propose de nouveaux vernis à chaque saison, la collection est importante.

 

• Ce sont des vernis faciles à poser, qui sèchent facilement et tiennent bien. Prix accessible si on ne veut pas toute la collection de 15.90 euros chez Univeda par exemple.

 

 

vernis_butter_london.jpg

 

Vernis Dodgy Barnett

« Nuance classique fortement secouée par un effet futuriste qui trouble la limite entre le sage gris et le vif argent. »

Ce vernis est assez discret, même quand deux couches sont appliquées. Il brille beaucoup grâce à ses particules scintillantes et ses paillettes holographiques et tire vers le gris souris au soleil mais reste assez clair et facile à porter.

De ce fait, les altérations du vernis au fil des jours ne se voient presque pas ce qui permet de le porter plus longtemps.

 

 

Vernis Lillibet’s Jubilee

« Une couleur spéciale pour un évènement spécial : la commémoration du 60ème anniversaire de l’accession de la reine Elizabeth au trône d’Angleterre ! Un tel jubilée valait bien cet argenté rare, adoucit d’une touche de lavande pour des ongles miroitants. De quoi honorer ses fameuses tenues : à porter, comme Lillibet, avec un ostentatoire couvre-chef, ou plus discrètement… »

Très beau vernis qu'il faut appliquer en deux couches pour qu'il soit parfait. Donne un aspect chromé /miroir qui tire vers le violet clair. Mes élèves ont parlé d’un effet « scarabée », je leur en ai mis plein les yeux lol Par contre, il s'abime assez facilement, ce qui fait qu'il faut renouveler l'application sinon cela se voit.

 

 

 

Les dissolvants Butter London par lot de 3 flacons de 59 mL.

Ces dissolvants ont un parfum agréable, parfois tenace et bien présent mais pas comme ceux qui  contiennent de l'acétone. Puis ils font bien leur boulot à savoir qu'ils font bien partir les paillettes aussi.

Le Nutter a un parfum assez fort d’amande amère, le Beach Bum a le parfum gourmand de Piña Colada et enfin, le Powder Rooma l’odeur du maquillage d’antan, que j'aime beaucoup…

 

* En le recevant je me disais que c’était cher pour pas grand-chose mais je n’en ai pas terminé un seul alors que ma fille s’est mise aussi à les utiliser

Lire la suite

L’Enfant-rien

30 Octobre 2012 , Rédigé par Mel Publié dans #Lectures

Est le premier roman de Nathalie Hug. C’est un roman court édité par Le livre de poche à 5.10 euros. Le résumé et sa centaine de pages m’ont attiré. Je n’avais pas envie de me plonger dans quelque chose de long. Et effectivement, il n’a pas duré ^^ je l’ai lu en deux jours, en prenant mon temps car je n’étais pas chez moi (je n’ai pas pu le dévorer en quelques heures dans mon lit comme je fais d’habitude

 

enfant_rien.jpg

 

C’est un roman émouvant, triste et troublant. J’avoue qu’il m’a fait venir les larmes aux yeux une paire de fois. C’est vrai que je suis sensible et notamment à ces sentiments qui tournent autour de la conception d’un enfant, tout ce qui touche à la vie et à l’amour en général. Nathalie Hug excelle dans la retranscription de telles émotions, elle réussit à nous prendre dans une histoire qui n’a pas eu lieu et à nous faire vivre le remord d’une décision lourde, sur laquelle on ne peut plus revenir.

 

Enfin, j’ai trouvé ce roman beau, plein de réalisme et de sentiments forts tels ceux qui lient l’enfant à sa mère, avec la prise de conscience que personne ne peut remplacer ses parents et que savoir qui ils sont, d’où on vient est important.

Maman m’a expliqué que j’existais dans chacune de ses larmes et chacun de ses sourires. Elle ne respirait que pour me regarder grandir chaque jour. Ses yeux brillaient dans mes histoires, dans mes gestes, dans les battements de mon cœur. Son rêve était de me voir devenir un homme, avec des dents pointues sur le côté du sourire et des poils blancs autour de la bouche. Elle voulait que je vive, que je vive heureux, que je lui rende visite de temps en temps.

Lire la suite

Sena Kashiwazaki par Kotobukiya

29 Octobre 2012 , Rédigé par Mel Publié dans #Figurines Japonaises, #Fig. sexy, #Coup de ♥, #belles illustrations

 

Dernière acquisition côté figurine, Sena est une figurine que je me suis achetée. Elle me plait beaucoup

 

Donc, pour faire court, Sena Kashiwazaki est un personnage assez culte issu du manga « Boku Tomodachi ga Sukunai ». Ce n’est pas la première figurine de ce personnage, et cette version par Kotobukiya est pour moi une des plus jolies.  

 

J'aime son air coquin, ses jolies formes, le fait qu'elle soit toute petite aussi, mais aussi ses grands yeux bleus et les papillons.

 

Elle est basée sur cette illustration (illustration de couverture du 6ème volume de la série) que je trouve déjà super belle :

 

 

Lire la suite

Halloween à l’école

26 Octobre 2012 , Rédigé par Mel Publié dans #Quoi de neuf, #Fêtes

Comment échapper à cette petite fête quand on est gosse ? Et en plus quand l’école s’y met et demande à ce que les enfants soient déguisés pour Halloween ? Bon, cette année j’ai du dire OUI à force de « Maman, s’il te plait… on peut se déguiser cette année! » et de bisous et en plus, c’était le jour de l’anniversaire de Gabi. Voilà, il fallait donc que j’achète des déguisements et comme je voulais faire ça bien, du maquillage aussi !

 

liligab.jpg

 

J’ai trouvé les déguisements et le maquillage sur le site deguisetoi.fr (link), voici les trois articles achetés :

 

Déguisement princesse empoisonnée fille (link) qui se compose d’une robe noire et rouge (un peu orange), d’un corsage qui s’attache derrière, d’une paire de gants, d’un serre-tête à gros noeud rouge, de bracelets. Prix du moment: 24.99 euros, j'ai pris du 8 - 10 ans.

 

Déguisement squelette zombie enfant (link), avec un tee-shirt à manches longues rapiécé avec des ossements floqués dessus et pantalon assorti, élastiqué à la taille ainsi qu’une cagoule pour 29.99 euros et taille : 4 – 6 ans.

 

Kit maquillage Snazaroo (link) contenant 8 couleurs, une éponge, un pinceau et un guide d’instructions. Maquillage  fabriqué grâce à des ingrédients conformes aux normes de l’Union Européenne, les normes FDA concernant les jouets et cosmétiques (c'est ce qui m'a décidé deprendre ce kit et pas un autre, tellement il y en a!) pour 24.99 euros.

 

J’en ai eu pour 71.97 euros au lieu de 79.97 avec un code réduction de 10% que j’ai trouvé facilement en farfouillant sur le net. Le site est clair, réglo, la livraison ultra rapide (ils y veillent !). Je le conseille.

 

deguisements--4-.jpg

 

Les déguisements sont top mais quelques petites surprises m’attendaient à la fin de l’après-midi pour celui de Lili. Le tissu en tulle de la robe se décroche facilement, au final, je l’ai entièrement retiré. Les gants sont très fins et très fragiles, presque foutus déjà. J’ai du faire deux petites pinces dans le dos pour l’adapter à sa morphologie, vu qu’elle n’a que 8 ans et que ses épaules se retrouvaient à nu… J’ai complété avec des collants et ses bottines noires.

 

deguisements--5-.jpg

 

Le maquillage est vraiment super aussi et d’une utilisation aisée. Pour une première, je trouve que je me suis bien débrouillée :o) Celui de Gabi était en modèle et celui de Lili je l’ai inventé. C’est elle qui a voulu la pomme croquée sur la joue. Elle était très emballée à l’idée de jouer la princesse morte empoisonnée. Et finalement, ils étaient les seuls à porter ces déguisements, les autres copains et copines préférant les sorcières, les vampires, les citrouilles… Sinon, le maquillage part bien pour le plus gros, avec du démaquillant et le reste à l’eau.

 

deguisements--3-.jpg

 

J'ai dit à Gabi de prendre un air redoutable, c'est le maximum qu'il a pu faire pour le paraître lol

 

Vous en pensez quoi de mes petits monstres ?

 

Lire la suite

Les trousses Glamour Collection de Lily Lolo

24 Octobre 2012 , Rédigé par Mel Publié dans #Coup de ♥, #Idée cadeau

« Arme de séduction massive en édition limitée !»

 

Je sais pas vous, mais moi, ça me fait craquer ces petites trousses en édition limitée de la marque Lily Lolo.

La trousse est de très bonne facture (ce n’est pas la trousse offerte Yves Rocher…) et elle est très classe. Imitation cuir mat, couleur blanc cassé, doublure intérieure, agréable « glissé » de la fermeture zippée… oui je ne parle que de la trousse lol

 

 

trousse_lilylolo.JPG

 

Celle-ci est la trousse Retro Glamour Collection, elle contient ce qu’il faut pour un regard fascinant et une bouche désirable… Glamour, donc. Les couleurs, adaptées toutes carnations : crayon gris, fard à paupières gris miroitant, rouge à lèvres « vrai rouge » profond, mascara noir. Rétro, donc.

 

En détail, la trousse contient pour 36 euros:

• Le mascara Lash Alert, d’une formule riche et crémeuse, volumateur (tiens, il existe ce mot ?) et allongeant qui transforme les cils en fouets attrape-cœur (il a fumé quoi celui ou celle qui a écrit ça ?). Pour ma part, j’adore ce mascara : bien noir, il sèche super vite, ne fait pas des amas ni des paquets, rend les cils magnifiques en deux - trois mouvements, pas besoin d’en mettre des tonnes. En plus sa composition est naturelle, un plus indéniable pour ce produit appliqué si près de nos yeux.

 

• L’eye-liner-crayon Silver Grey, une alternative au trop classique noir pour un regard sombre et doux. C’est vrai, ça change et le changement fait du bien. J’adore la facilité qu’on a à l’appliquer et j’aime cette couleur.

 

• Le fard à paupières Mystical est un gris intense légèrement irisé. Très beau, très pigmenté, facile à appliquer et durable. Il a un très beau rendu et peut être plus soutenu ou épaissi avec de l’eau.

 

• Le rouge à lèvres crémeux longue-durée Desire, formulé avec de la vitamine E, de la cire et de l’huile de jojoba biologique qui métamorphose les bouches en moue fatale tout en les protégeant. Les rouges à lèvres de Lily Lolo sont géniaux. Ils ne sentent pas mauvais comme la plupart des rouges à lèvres. Leur composition est naturelle. J’avais peur parce que c’est la couleur la plus rouge et la plus foncée des rouges à lèvres Lily Lolo. Et bien, il ne fait ni vulgaire, ni trop voyant, bien au contraire car on peut doser facilement la quantité déposée. Une vraie réussite et il a réellement la couleur d’une cerise bien mûre !

 

• Le mini pinceau à lèvres Lily Lolo, il m’en fallait un et c’est un peu lui qui m’a fait acheter la trousse. Je trouve les pinceaux à lèvres très sensuels.

 

trousse_lilylolo--2-.JPG

 

Une deuxième trousse est en vente pour 29 euros, elle contient :

• Une ombre à paupières AMETHYST, raisin pourpre sombre réveillé par une pincée d’or.

• Une ombre à paupières MIDNIGHT, bleu profond et intense avec reflets de lune argentée.

• Le mascara lash alert.

• Un mini pinceau eye detail brush, pour une application nette ou floutée et facile à transporter.

 

trousse_glam.jpg

 

Évidemment, je n’ai pu résister

Le tout est un maquillage minéral c'est-à-dire à base de minéraux finement broyés, aux propriétés antibactériennes. Ne dessèche pas ni n’irrite la peau. Ne contient pas de talc, de nanoparticules, de parabens, de bismuth oxychloride, de colorants artificiels, de parfum, de conservateur, de graisse animale.

Je trouve que c’est important de savoir cela, il existe tellement de produits pour le visage, le corps, etc. et on s’en passe tellement et depuis longtemps parfois.

Et vous, savez-vous exactement qu’est-ce que vous vous passez sur la peau si près de vos yeux et de vos muqueuses ?

Et êtes-vous comme moi : craquez-vous pour les trousses Lily Lolo ?

Lire la suite

Le Royaume des Devins

21 Octobre 2012 , Rédigé par Mel Publié dans #Lectures, #Coup de ♥

Voici un roman que j’ai mis du temps à lire, d’une part parce qu’il est très épais pour un poche : 930 pages tout de même, c’est très respectable ! D’ailleurs, Folio SF fait des poches vraiment costauds et agréables en main. Et l’illustration de couverture déchire pas mal. D’autre part, parce que j’ai eu ma période « Rune factory Oceans » sur PS3, qui m’a pris pendant environ un mois toutes mes heures de libre  Geeeek ? Oui.

 

 

* Ceci dit, c’est un bouquin qui m’a tenu du début jusqu’à la fin, il est bien planifié : sa trame et son histoire sont bien ficelées. C’est un voyage fantastique avec apparition d’évènements surnaturels, de monstres et de peuple de magiciens (les Devins) doués d’extases. Un livre formidable dans lequel, encore une fois, la plume de Clive Barker a excellé. Le royaume des Devins est son troisième roman, on y trouve déjà les points forts et récurrents de ses œuvres : nouveaux mondes et peuples, érotisme, violence et bien sur horreur !

« Il n’y eut aucun cri. Aucun moment de triomphe à la vue du monstre défait. Rien qu’une atroce puanteur, comme si tous les morts du voisinage s’étaient redressés pour exhaler un souffre, puis le train passa à toute vitesse, des visages souillés apparaissant à ses vitres. »

 

* Mimi Laschenski est une vieille femme très malade rongée par la peur. Est-ce lié à la présence de ces milliers d’oiseaux rassemblés au-dessus de chez elle ? Ou à cet étrange tapis que des individus, apparemment sans scrupules, tentent de s’accaparer ? Il semble que des puissances surnaturelles aient été libérées récemment et se livrent une bataille sans merci. C’est ce que Cal Mooney, jeune homme sans histoires, et Suzanna, la petite-fille de Mimi, vont découvrir bien malgré eux.

 

royaume_devins-copie-1.jpg

 

« Son incrédulité était bien compréhensible ; à la lumière d’une ampoule nue, ce vêtement n’avait rien de remarquable. Mais il fallut une bonne minute à Cal pour qu’il trouve le courage de le ramasser. La doublure, qui avait probablement séduit des centaines de personnes en son temps, semblait tout à fait ordinaire…

…le génie séducteur de la veste atteignait le sommet de son art. Tous les êtres qu’elle avait pris dans ses rets jusque-là avaient été des Coucous, dont les cœurs étaient malléables, sentimentaux, et dont les désirs ne s’élevaient que rarement au dessus du banal. »

Lire la suite