Le blog de Mel_CreativeGirl
Articles récents

Christopher Priest et la SF

10 Mai 2010 , Rédigé par Mel Publié dans #Lectures, #Film, #Adolescence, #Coup de ♥, #Idée cadeau

Voici un petit article sur un auteur de science-fiction que j'apprécie particulièrement pour sa facilité de lecture et sa capacité à nous mettre la tête à l'envers quel que soit le sujet.

♥ Il s'agit de Christopher Priest, un écrivain britannique né en 1943. A peine 20 ans qu'il commence à écrire mais son succés n'est pas immédiat. Ce n'est qu'en 1974 avec Le Monde Inverti, son troisième roman, qu'il remporte le prix British Science-fiction du meilleur roman. Ses autres œuvres majeures sont Futur intérieur, La fontaine pétrifiante, Le Prestige, L'archipel du rêve et La séparation (Grand prix de l'imaginaire 2006).

♥ Son œuvre qui tourne autour du thème de la perception de la réalité réunit  la majorité des genres de l'imaginaire, allant de la hard science au fantastique en passant par le steampunk. Considéré aujourd’hui comme le successeur de P.K. Dick, il a, avec J.G. Ballard, participé au renouvellement de la science-fiction dans les années 1970.

Dans la collection Folio SF, les 3 bouquins de cet auteur que jai le plus apprécié :

 

 

Et si on veut poursuivre avec d'autres œuvres, autres que celles citées plus haut, dans l'ordre de parution :  Une femme sans histoires,  Les Extrêmes, Le Glamour, son dernier.

 

♥ Le film basé sur son œuvre "Le Prestige" est bien, même s'il ne vaut pas le livre... avec la pulpeuse et crémeuse  (comme diraient certains) Scarlett Johansson et le très charismatique Christian Bale. Le Prestige est un film américano-britannique de Christopher Nolan sorti en 2006 et adapté du roman éponyme de Christopher Priest publié en 1995. Et je ne vous en dirais pas plus ; lisez, visionnez, rêvez...

 

leprestige.jpgscarlett_johansson.jpg

Lire la suite

Ambre de Kathleen Winsor

30 Avril 2010 , Rédigé par Mel Publié dans #Lectures, #Adolescence, #Coup de ♥, #Idée cadeau

♥ Deux fois que je lis - que je dévore plutôt - ce merveilleux bouquin. Il m'avait déjà enchanté pendant mon adolescence et du fait de sa sortie récente aux éditions Points, je n'ai pas pu m'empêcher de l'acheter (pour 15.20 euros sur Amazon).

Merveilleuse couverture qui se poursuit du tome 1 au tome 2, je me suis un peu amusée sur Photoshop à les réunir :

 

ambre.jpg

 

Un roman pour filles comme diraient certains car K. Winsor y raconte la vie d'une femme. On le lit comme on lit Jane Eyre ou Bel-Ami ou encore Madame Bovary.

 

"Née d'un amour illégitime, Ambre Saint-Clare grandit à la campagne. A seize ans, belle à croquer, elle a déjà le diable au corps : elle s'enfuit à Londres avec Bruce Carlton, un beau lord à la peau mate, qui l'abandonne pour prendre la mer. Prête à tout pour réussir, Ambre séduit bandits de grand chemin, étudiants et soldats de la garde... et devient la maîtresse du roi."

Lire la suite

Vivre à Cologne au Moyen Âge...

22 Avril 2010 , Rédigé par Mel Publié dans #Jeux de société, #Adolescence, #Coup de ♥

... c'est possible en jouant à Colonia !!

♥ Colonia c'est avant tout une grosse boîte dans les 38 x 28 x 10 cm (à la Shogun pour ceux qui connaissent) avec tout plein de matériel dedans, un très beau plateau de jeu, une sorte de puzzle à construire en début de partie, illustrant les 7 jours de la semaine et les occupations possibles des membres de notre famille. Oui, dans Colonia on joue une famille importante composée de petits cubes qui représentent les personnes.

Un jeu pour 2 à 6 joueurs - donc 2 à 6 familles - de 12 ans et + pour une durée de jeu de 2 heures facilement (plus avec l'explication des règles).

L'auteur Dirk Henn, à qui l'on doit déjà la magnifique Alhambra, le vénérable Shogun et tout dernièrement Cable Car chez Queen Games également.

♥ La présentation :

Cologne au Moyen Âge, la plus grande ville du « Saint Empire romain de la nation allemande » est connue pour ses importantes églises et la richesse de son commerce. Des familles patriciennes colonaises estimées occupent des postes importants au Conseil et président aux destinées de la ville. Elles ont une seule ambition : multiplier leurs richesses et renforcer leur pouvoir. Chaque famille souhaite exercer la plus grande influence, mais une seule peut y parvenir !
But du jeu :
Les joueurs se glissent dans la peau de familles patriciennes influentes de Cologne au Moyen Âge. Leur but est de renforcer l’influence de leur famille en achetant des reliques précieuses. Pour cela, il faut acquérir des matières premières, produire des marchandises et les vendre. Seul celui qui obtient un bon prix pour ses marchandises peut s’offrir de coûteuses reliques !

♥ Le matériel terriblement abondant - il y en a pour son argent sonnant et trébuchant :

1 plateau de jeu formé de 6 écrans, 228 membres de la famille, 6 pions Blason, 36 cartes Famille, 48 cartes Relique, 4 cartes Vitrail, 12 cartes Voix, 14 cartes Semaine, 18 décrets du Conseil, 16 bateaux, 60 tuiles Marchandise, 90 matières premières (cuir, fer, bois, lin et fourrure), 1 sac en tissu, de l'argent dans 4 devises différentes, 6 bâtonnets en bois, 1 dé, 1 règle du jeu.

Vivre à Cologne au Moyen Âge...

♥ Les bons points :

☼ les grosses boites, c'est kiffant, plein de matos dedans...

☼ jusqu'à 6 joueurs et ça tourne très bien de 4 à 6, les règles sont simples et logiques ;

☼ le thème est bien présent, la gestion des ressources et des membres de la famille (avoir suffisamment de bons'hommes pour le tour d'après) est rude, c'est un jeu qui demande de la réflexion, un très bon jeu de gestion. Généralement on ne voit pas passer les 6 tours.

☼ Du fait de sa simplicité et des explications Titousiennes des règles de jeux - oui, il faut bien l'avouer, il explique super bien les règles - on y rejoue souvent. Puis pour les premières parties, on passe un tour de jeu où on fait un peu n'importe quoi mais après on se rattrape bien vite >.<

♦ Les mauvais points :

► A 2-3 joueurs, c'est pas top. Le truc des votes devient un peu beaucoup obsolète.

► Il y a une part de moule non négligeable (marchés / artisans / lancés de dés / cartes décret qui tombent aux mauvais moments) mais on a tendance à dire que la chance tourne... comme lors d'une partie de jdr :)

Lire la suite

Malédiction !

11 Avril 2010 , Rédigé par Mel Publié dans #Jeux de société, #Coup de ♥, #Idée cadeau, #Jeunesse, #Adolescence

♥ Malédiction! (même son titre est kiffant!) est un jeu d'ambiance de Andreas Pelikan, illustré par le talentueux Julien Delval que nous avons eu le bonheur et la chance de rencontrer l'an dernier pour les 25 ans du club Grabuge de Carcassonne.

♥ C'est un jeu qui dure maximum 1h pour 3 à 5 joueurs de 9 ans et plus et c'est un de mes jeux préférés, un de mes coups de coeur. Et non pas parce que je gagne tout le temps - d'ailleurs c'est faux, j'ai perdu la dernière fois - mais parce que j'adore le thème sur la magie et la mécanique qui fait intervenir intuition, chance et finesse.

♥ Malédiction! pourrait reçevoir néanmoins le prix de la plus grande boîte de jeu au contenu ridicule, si on enlève le thermoformage et si on regarde le prix qui est de 30 euros. Perso je le trouve un poil trop cher, il aurait pu être entre 20 et 25 euros.

♥ Voici sa présentation :

Les joueurs prennent le rôle de magiciens, de sorcières et de druides et tentent, dans la mesure du possible, de concocter des potions variées afin de gagner des points de victoire. Pour ce faire, ils utiliseront des ingrédients magiques comme du venin, des herbes et un peu d'or, mais ils feront surtout appel à leur intuition et à un soupçon de chance !

Manche après manche, ils choisiront 5 cartes Rôle parmi les 12 qu'ils pourront jouer tour après tour. Chaque carte propose une action et une faveur. Les actions, bien que puissantes, sont risquées à jouer, car elles peuvent être volées par les joueurs suivants : le premier joueur à prétendre au rôle, et donc à l'action, risque de revenir complètement bredouille. Quelle malédiction !

Nul besoin de mentionner que pour l'emporter, vous devrez choisir judicieusement entre la faveur et l'action ! Qu'il en soit ainsi !!

♥ Voici son matériel, magnifique :

- 99 cartes de jeu
- 60 ingrédients en forme de goutte
- 24 pièces d’or
- 45 jetons Petite potion
- 1 règle de jeu

Malédiction !

En résumé :

- très beau, matériel agréable à manipuler ;

- simple à expliquer, compris en un tour de jeu ;

- mécanique prenante à prise de risque où :

      ☼ soit on dérobe le rôle des autres, par exemple en disant "Je suis Serpinette la Sorcière" en jouant sa carte au risque de se le faire prendre par le ou les joueur(s) d'après s'ils ont aussi sélectionné cette carte,

      ☼ soit on joue plus finement en disant "Qu'il en soit ainsi!" et on joue tout de suite mais à un coût plus élevé ou pour une moindre récompense.

- les parties s'enchaînent, on ne voit pas le temps passer car on joue tous en même temps et il y a beaucoup d'intéractions ;

- le thème de la magie est bien présent et ceci grâce aux rôles qu'on endosse quand on joue les cartes qui sont très bien illustrées.

Lire la suite

Le côté obscur a encore gagné... le retour !

9 Avril 2010 , Rédigé par Mel Publié dans #Jeux Vidéo PS3, #Coup de ♥, #belles illustrations

Un petit cadeau pour moi, un God of War 3, oui, oui, faut bien se faire plaisir de temps en temps :)

* Par rapport à Darksiders, les graphismes sont plus beaux évidemment, les musiques aussi, l'ambiance est plus recherchée, travaillée, les moments de blabla très intéressants, les énigmes plus simples (ce qui pour moi est moins bien).

* Il me manque quand même la liberté de la caméra, je ne sais pas pourquoi j'aime bien fureter un peu partout dans le jeu les bonus cachés, les endroits qui paraissent inaccessibles, les coffres dissimulés en hauteur  - il y en a aussi mais ça ressemble plus à un coup de cul quand on tombe dessus - mais surtout avoir des visions d'ensemble..

* Dans God of War 3, tout est beau mais on ne peut se retourner pour admirer, on ne peut pas vraiment fureter. Et toujours les éternels carré / croix / triangle / rond pour achever les ennemis, moi ça a tendance à me gaver, et puis parfois trop de sang mais bon c'est Kratos et je me régale!

Le côté obscur a encore gagné... le retour !
Lire la suite

Il sort de terre

1 Avril 2010 , Rédigé par Mel Publié dans #Quoi de neuf, #Jeux de société, #Lectures, #Film, #Blu-ray, #Adolescence, #Coup de ♥, #Idée cadeau

Des asticots en confiture

Il n'en a cure

Car, comme un âne

le zombie ricane...

Minou

Pour comprendre :

♥ Et donc voilà, comme j'aime bien les zombies et que j'aime lire et que j'aime partager mes passions, je vous conseille - si évidemment vous appréciez ce genre de thème tout comme moi - le livre Un horizon de cendres de Jean-Pierre Andrevon.

Un petit bouquin, vite lu, pas cher, de chez Pocket avec une couverture trop bien et une histoire très prenante :o)

andrevon-un-horizon-de-cendres.jpg

♥ Pour continuer dans cet esprit mortuaire, j'ai bien apprécié le film Bienvenue à Zombieland de Ruben Fleisher avec le celèbre Bill Murray déguisé en zombie et qui se fait buter par accident par le jeune Colombus... Mortel !

"Dans un monde infesté de zombies, deux hommes tentent de survivre. Columbus, le plus jeune, est terrorisé à l'idée d'être dévoré. C'est une poule mouillée, mais sa prudence pourrait bien lui sauver la vie... Tallahassee, lui, est un chasseur de zombies qui ne craint plus rien ni personne. Armé d'un fusil d'assaut, il se donne corps et âme à la seule mission qui compte pour lui : trouver les derniers exemplaires de ses biscuits préférés, des Twinkies, encore disponibles sur Terre."

C'est une comédie, évidemment, ça ne se veut pas sérieux, y a des blagues à 2 balles et même que parfois c'est même pas drole mais c'est génial quand même :)

♥ Et enfin, si je devais parler d'un jeu de société sur les zombies, ce serait Zombies - quelle originalité dans le titre - de Nicolas Normandon pour 3 à 6 joueurs, édité par Asmodée.

* Dans Zombies Chaque joueur va contrôler trois personnages - Une blonde, une petite frappe et une grosse brute - prisonniers d’un centre commercial envahi par des centaines de zombies affamés.
* Chaque personnage a des capacités propres. Pour survivre, tous ces personnages n'ont qu'une seule solution, trouver une sécurité précaire dans des zones qui ne sont pas encore envahies par les morts-vivants et oublier toutes les belles valeurs de solidarité ou d’humanité. Plutôt les autres que vous !
* Chaque zone peut accueillir un nombre limité de personnage, et sera tôt ou tard soumise à l'assaut des morts-vivants. Les personnages devront choisir de resister, ou de fuir dans une autre zone, en fonction des alliances et des traîtrises du moment.

Zombies n'est pas un jeu de combat, mais un jeu de négociations. La destruction des zombies ne sera que ponctuelle, en fonction de vos intérêts du moment, et ne pourra pas enrayer la menace inéluctable des morts vivants. Votre seule chance est de garder en vie le plus de vos personnages lorsque les secours arriveront - de toute façon, ils arrivent toujours trop tard !

 

Lire la suite

Article Duo Choc des Mots

28 Mars 2010 , Rédigé par Mel Publié dans #Jeux de société, #Coup de ♥, #Idée cadeau, #Jeunesse, #Voyage

Article Duo Choc des Mots

♥ Je profite de cet article sur deux jeux de lettres que j'adore pour parler de la notation des jeux de société. Est-il utile de noter les jeux? La rejouabilité n'est-elle pas un argument suffisant? Ou alors pourquoi ne pas noter les jeux sur des critères objectifs qui seraient connus de chacun?
Parce qu'une note d'un jeu, si on tient compte de ce qui se fait actuellement, ne peut reposer que sur une ou deux parties ou même aucune et sur des choses qui se rapprochent des goûts et des couleurs. J'entends par là que même des gens qui n'y ont pas joué, se permettent parfois de poster une note ET une critique sur le simple rendu du jeu (beau, pas beau, trop court, trop long...) c'est à dire sur des choses totalement subjectives.

♥ Voici donc deux jeux de lettres, l'un fraîchement réédité dans sa boîte orange (l'ancienne édition présentait un sac bleu roi très beau aussi) : MIXMO et l'autre qui fait plus sérieux, plus "duel" dans sa boîte blanche et trop classe : JARNAC !

Article Duo Choc des Mots

♥ Mixmo est un jeu pour 2 à 6 joueurs de 8 ans et plus, de Sylvain Hatesse et Julien Faubet, Jarnac  ne se joue qu'à deux ou 4 par équipe de deux, c'est un jeu de duel d'Emile Lombard, à partir de 8 ans également.

Voici la présentation de Mixmo :
Rivalisez d'ingéniosité pour être le premier à placer toutes vos lettres et crier « MIXMO ! ». À ce signal, tous les joueurs piochent de nouveaux jetons. Disputez une course endiablée dans laquelle chaque joueur construit sa propre grille de mots. La course continue ainsi au rythme des « MIXMO ! » jusqu'à épuisement des jetons. Heureusement rien n'est figé : vous pouvez modifier votre grille comme vous voulez pour placer vos lettres. Tous les mots du dictionnaire fançais sont acceptés à l'exception des noms propres, des sigles, des symboles chimiques, des mots séparés par un point (O.K., W.C....) un tiret, une apostrophe ou un espace. Les acronymes (ovni, sida...) sont autorisés. Les verbes conjugués sont acceptés.
Pour pimenter encore plus vos parties, MIXMO contient un joker malicieux qui risque bien de perturber vos plans... Alors, qui aura le dernier mot ? L'absence de temps mort et la liberté de transformer constamment sa grille permettent de pratiquer une gymnastique mentale intense et stimulent la créativité.

► Il demeure toujours le problème du manque total de moule, style un Q, un K, un X et un Z et pas de voyelles... Mais les autres "mixmo" arrivent à débloquer partiellement ou en totalité les mauvaises pioches. Et une mauvaise pioche nous laisse le temps de vérifier si les autres ne font pas des mots qui n'existent pas ou mal orthographiés.
 
► Pas cher : 18 euros environ
► Pour plein de joueurs
► Très prenant
► Des variantes existent

Article Duo Choc des Mots

♥ Voici celle de Jarnac :
Dans Jarnac, nul n'est besoin de faire mouche au fleuret. Il s'agit d'un jeu de duel... de mots qui peut se jouer de 2 à 4 protagonistes à un contre un ou à une équipe contre une autre. Dans ce très bon jeu de lettres, chaque camp dispose d'une grille de 72 cases (8 lignes et neuf colonnes) dans laquelle il va devoir créer des mots avec des lettres tirées au hasard dans un sac. Les mots autorisés peuvent être des verbes conjugués à tous les temps, des mots composés au féminin, masculin et pluriel, des préfixes, interjections, sigles, symboles. En début de partie, chaque joueur ou camp reçoit 6 lettres. À chaque fois qu'un joueur compose un mot, il pioche une nouvelle lettre. S'il en a la possibilité, il compose alors immédiatement un autre mot ou complète celui qu'il vient de faire, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il soit bloqué ou se croit bloqué. Si l'adversaire voit encore une possibilité il dit "Jarnac", lui montre la possibilité et si elle est valide, il prend le mot nouvellement formé dans sa propre grille. Oui, je sais, c'est horrible !
Au fur et à mesure de la partie, les mots composés seront allongés et même modifiés afin d'en tirer le plus de points. Plus un mot est long (jusqu'à 9 lettres !) et plus le score est élevé. La partie se termine dès qu'un joueur a rempli entièrement sa grille sans possibilité de relance par lui ou... son adversaire s'il fait un coup de Jarnac. Le but de chaque camp est de totaliser un maximum de points sur sa grille ; celui qui en a le plus en fin de partie l'emporte.

► Du fait des coups de pute "Jarnac" possibles, ce jeu peut prendre beaucoup de temps, le jouer avec un sablier est parfois utile.

► Pas cher : 25 euros environ
► Un jeu pour deux, pratique pour les soirées d'hiver où on est seul avec sa moitié.
► Très prenant, il faut être vigilant au jeu de l'adversaire pour repérer un éventuel "coup de Jarnac".
► Très bonne idée cadeau pour les séniors, ou ceux qui aiment déjà les jeux de lettres.

♦ Par rapport au Scrabble :
Fini les temps morts !! On n'attend pas que les autres joueurs terminent leur tour. Dans Mixmo et Jarnac, on joue en même temps, et pour Jarnac, il faut regarder le jeu de l'autre (intéraction!!).
Pas de système de points tout bidon, en compte double ou triple, que les autres joueurs nous prennent avant notre tour... Dans Mixmo, on regarde la validité des mots et la rapidité et dans Jarnac, la longueur des mots.

Pour ceux qui arrivent jusqu'ici, je précise qu'il y a un jeu de mots dans le titre
Ouais, O.K. c'est nul >.<

Lire la suite

Biscuits Cannelle Amande

21 Mars 2010 , Rédigé par Mel Publié dans #Cuisine, #Coup de ♥

Biscuits Cannelle Amande
♥ Un succés garanti avec ces petits biscuits à la cannelle, à la poudre d'amande et au zeste de citron! Toujours simple, rapide et efficace.


Préparation : 10 minutes
Cuisson au four : 8 à 10 minutes, Th. 5/6 soit 200°C
Pour : 20 à 25 biscuits. Pour le double (40 à 50 biscuits), doublez chaque quantité.

Voici les ingrédients
♦ 250 g de farine
150 g de beurre
1 oeuf
125 g de sucre en poudre
75 g d'amande en poudre
zeste d'un 1/2 citron
1 c. à café de cannelle en poudre

 
Recette
1. Préchauffez le four à 200°C.
2. Dans un saladier, battre l'oeuf avec le sucre jusqu'à obtenir une pâte homogène légèrement blanche et mousseuse. Y ajouter le beurre, le zeste et la cannelle.
3. Ajouter les amandes en poudre, puis la farine (tamisée de préférence), en évitant de faire des grumeaux.
4. Déposez des petits disques de pâte sur du papier cuisson sur la plaque de cuisson.
5. Enfourner et faire cuire 8 à 10 minutes à 200°C. Il faut qu'ils soient dorés mais pas trop.
 
Remarque
Pour les petits disques de pâte, même technique que pour les cookies expliquée dans l'article ci-dessous.
A moins de ne pas avoir la patience - ce qui arrive souvent avec les petits - et faire cuire les biscuits suite à la préparation de la pâte et s'être amusé avec des emporte-pièces rigolos :o)
Lire la suite

Gâteau Coco Moelleux Fondant et ... SIMPLE !!

20 Mars 2010 , Rédigé par Mel Publié dans #Cuisine, #Gâteau

Gâteau Coco Moelleux Fondant et ... SIMPLE !!
♥ Sur la même lignée de gâteaux que celui au chocolat qui a fait l'objet d'un article précédent et donc qui présente les mêmes avantages sur lesquels je ne vais pas m'attarder une fois de plus, voici THE Gâteau Coco !!
♥ La noix de coco apporte un peu plus d'exotisme et se marie très bien avec les fruits, change de l'éternel chocolat et les petits en raffolent


Préparation : 10 minutes
Cuisson au four : 40 minutes, Th.5 soit 180°C
Pour : 6 à 8 personnes généralement et toujours 2 à 4 pour les gros ou les gourmands

Ingrédients

♦ 2 oeufs

200g de sucre en poudre

20 cL de lait

3 cuillère à soupe de rhum

125g de beurre

50g de noix de coco râpée

180g de farine

un sachet de levure chimique

 

Recette

1. Préchauffez le four Th.5 soit 180°C.

2. Dans un saladier, battre les oeufs entiers avec le sucre jusqu'à obtenir une pâte homogène légèrement blanche et mousseuse. Le fouet est pratique.

3. Y ajouter le lait + rhum ainsi que le beurre fondu. La pâte est alors assez liquide, c'est normal.
4. Ajouter enfin la noix de coco, mélangez, puis la farine + la levure chimique toutes deux tamisées pour éviter les grumeaux.
5. Versez dans un moule à manqué beurré puis au four 40 minutes 180°C (four préchauffé, of course).

 

Remarque

La préparation étant assez fluide, je pense mettre la prochaine fois des fruits style moitié de poire ou de pomme ou rondelles d'ananas ou encore fraises... et les recouvrir avec.
Et après cuisson, retourner le gâteau...
Lire la suite

I can't stop !!

18 Mars 2010 , Rédigé par Mel Publié dans #Jeux de société, #Jeunesse, #Coup de ♥, #Idée cadeau, #Voyage

I can't stop !!

♥ Can't stop! est un jeu d'ambiance de Sid Sackson (aussi une chanson magnifique des Red Hot Chili Peppers) pour 2 à 4 joueurs de 8 ans et plus.
Jeu de dés et de prise de risques, il est prenant au point qu'on ne peut s'arrêter comme son nom l'indique et c'est bien là qu'est l'erreur... il ne faut pas être trop gourmand au risque de tout perdre !!

Voici son "emballage", une petite boite très pratique dans laquelle on trouve un sac (on peut donc jeter la boite si elle nous encombre) dans lequel on trouve le matériel du jeu. Un jeu qui vaut dans les 18 euros.

♥ Voici sa présentation:

Piolet, crampons, carte, altimètre, pitons, baudrier, mousquetons…?
Laissez tomber tout ce barda ! Pour grimper sur cette montagne, vous n’aurez besoin que de quatre dés, d’une volonté d’acier et d’une bonne musette pleine de sang-froid et d’audace !

Can’t stop!, c’est un jeu avec des dés, de la montagne, de l’émotion et de grandes tranches de rire. Mais c’est aussi un jeu de dés qui vous laissera le soin de prendre en main votre destin.
* Continuer à grimper ou s’arrêter momentanément ?
* Sauvegarder ses acquis ou prendre des risques ?
* Le tout sous les encouragements perfides des autres joueurs !

♥ Voici son contenu :
- Un tapis de jeu
- 3 bonzes
- 4 dés, 36 jetons (9 de chaque couleur)
- 1 sac et la règle du jeu

♥ Très vite expliqué, Can't stop! fait partie de ces jeux qu'on ressort très souvent.
Le seul bémol, c'est que les joueurs peuvent se désintéresser du jeu des autres (ne pas regarder ou faire autre chose pendant le tour des autres joueurs) et dans ce cas l'ambiance n'y est plus.
I can't stop !!
Lire la suite
<< < 100 > >>