Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon Blog Et Moi

  • : Mel
  • Mel
  • : Blog geek, sexy et gourmand qui parle surtout de lectures fantasy, SF, romans, jeunesse, de figurines japonaises (mes coups de coeur seulement), de loisirs créatifs (coloriage, dessin...), de jeux (société, vidéo) et de recettes sucrées... Bonne visite!
  • Contact

Je Cherche

5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 07:46
La Passe-miroir - livre  2 : Les Disparus du Clairdelune de Christelle Dabos - Gallimard jeunesse (29 oct 2015) - 560 pages - 19 euros - illustration : Laurent Gapaillard

La Passe-miroir - livre 2 : Les Disparus du Clairdelune de Christelle Dabos - Gallimard jeunesse (29 oct 2015) - 560 pages - 19 euros - illustration : Laurent Gapaillard

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l'entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d'une redoutable vérité.

Site officiel de La Passe-Miroir

📚 La lecture de ce deuxième tome a été plus rapide. J'ai davantage accroché. J'avais peur que les révélations à propos de Dieu tardent trop mais ce n'est pas le cas.

L'affaire des disparitions se trouve résolue à la fin de ce tome et on en apprend davantage sur les esprits de famille et l'entité nommée Dieu qui les aurait engendrés. On trouve aussi une relation Ophélie -Thorn plus épanouie, ces deux là ont appris à se connaitre et de l'admiration mêlée de respect se développe ; Thorn lui avouera même son amour 😍

Par contre, toujours beaucoup de coups et blessures, de fractures et de douleurs, de griffes et de sang. C'est l'aspect le plus repoussant du livre. Il ne se passe pas une scène où Ophélie ou Thorn ne soit présentables physiquement.

Malgré tout, j'en garde un bon souvenir et je lirai la suite avec plaisir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires