Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon Blog Et Moi

  • : Mel
  • Mel
  • : Blog geek, sexy et gourmand qui parle surtout de lectures fantasy, SF, romans, jeunesse, de figurines japonaises (mes coups de coeur seulement), de loisirs créatifs (coloriage, dessin...), de jeux (société, vidéo) et de recettes sucrées... Bonne visite!
  • Contact

Je Cherche

27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 15:38

📗 La Passe-miroir est une série littéraire qui mélange Fantasy et Belle Époque. L'histoire gravite autour d'une petite liseuse, Ophélie, fiancée contre son gré à Thorn alors que tout semble les opposer. Ma soeur m'a passé les deux premiers et gros tomes des éditions Gallimard. Je viens de finir le premier tome et de commencer le deuxième. Ils sont écrits gros et le papier est épais, les illustrations jolies. Un troisième tome est en cours d'écriture et un quatrième tome est en projet.

Tome 1 de La Passe-Miroir en poche - Editions Folio (11 mai 2016) - 608 pages - 8.70 euros

Tome 1 de La Passe-Miroir en poche - Editions Folio (11 mai 2016) - 608 pages - 8.70 euros

Tome 1 de La Passe-Miroir : Les Fiancés de l'Hiver par Christelle Dabos - Gallimard jeunesse (6 juin 2013) - 560 pages - 19 euros - illustration : Laurent Gapaillard

Tome 1 de La Passe-Miroir : Les Fiancés de l'Hiver par Christelle Dabos - Gallimard jeunesse (6 juin 2013) - 560 pages - 19 euros - illustration : Laurent Gapaillard

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

Site officiel de la Passe-Miroir

📖 Les Fiancés de l'Hiver - Il s'agit d'un premier tome donc de présentation. On y découvre un monde de fantasy intéressant avec des êtres humains dotés de pouvoirs, descendants d'immortel attitré à chaque arche (lignée et territoire). Ce côté surnaturel place Ophélie comme l'héroïne classique, petit bout de femme sans rien de particulier si ce n'est ce don de liseuse et cette faculté à passer les miroirs - une faculté sous-exploitée, je trouve.

Le livre devient intéressant quand elle rencontre Thorn, son fiancé, lorsqu'elle découvre le Pôle et la Citacielle et les manigances de ce dernier, allié de sa Tante Berenilde. Vers la fin du livre, on se trouve happé pour connaître la vérité : Ophélie est au coeur d'un complot et doit reconnaître que seul son don intéresse son futur mari...

Il est quand-même surprenant et triste - on parle d'une oeuvre jeunesse tout de même - que l'héroïne doive autant souffrir sans que personne n'y fasse rien, même pas sa Tante Roseline : hématomes au visage, oeil au beurre noir, vilaine coupure, saignement, maladie, rhume, angine, toux, éternuements... et elle est seule à panser ses plaies. Je trouve cette absence de compassion et d'empathie parfois lourde et inconcevable même dans le monde le plus froid et le plus hostile qui soit. Avec le génocide des Dragons qui passe rapidement comme une affaire classée, on se demande pourquoi on fait toute une histoire autour d'Ophélie puisque tout le monde meurt à la fin après d'horribles souffrances.

Je lis le deuxième tome parce que j'ai envie de savoir la suite mais ce n'est pas un livre qui fait rêver. C'est même plutôt triste.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nicolas 05/05/2017 11:46

Un roman qui m'a beaucoup ennuyé, pour ma part. Dommage!